Ywill se livre d’or, et de platine(s)

In Shop by Julien LVRF Comments

Date de sortie : 20 mai 2016

Production : DJ Diaze, Sims, Greenfish, Fianso, DSLK, Fair’Son, Machinist

Featurings : Demi Portion, Saknes, Prince, Oprim, DJ Venum, DJ Jocker, La Cour des Miracles, Index

Acheter « Livre d’Or« 

A défaut d’un disque d’or qu’il n’obtiendra sûrement jamais, le rappeur lillois membre de La Jonction a sorti fin mai son Livre d’Or, premier album solo longuement attendu par toute une région, et très longuement réfléchi par Ywill. Depuis une dizaine d’années, cette discrète tige et ses acolytes carbonisent les scènes partout où ils passent, même s’ils n’ont pas vraiment réussi à trouver un public sur le plan national aussi conséquent qu’ils le mériteraient. Son compère Saknes ayant déjà sauté le pas depuis un moment pour le projet solo, on se demandait quand Willy allait s’y mettre, 2016 sera donc son année.

Un maître de cérémonie comme on n’en fait plus (avec des improvisations toujours impressionnantes), un flow acéré et un cerveau en éveil sur le monde qui l’entoure, Ywill maîtrise sa technique et la travaille depuis un long moment. Son cœur battra toujours au bruit du boom et du bap, sonorités ultra-dominantes sur le disque, et ses pensées iront encore vers la sociologie, son quartier, la politique (la vraie), l’éducation, les rêves et d’autres thèmes, engagés et réalistes au possible. Des exercices de style, des featurings riches et plaisants (ses compères Prince et Saknes de La Jonction, Demi Portion, le sénégalais Index, et même ses parents aux instruments sur « Je Ferme les Yeux ») toujours quelque chose derrière chaque rime, derrière chaque mot, comme un besoin de raconter, de dénoncer et d’imager les maux.

Les amateurs d’entertainment musical pur vont certainement s’ennuyer (trop de mots, pas assez de filles et d’euros), mais pour tous ceux qui aiment encore les chroniques de vie, les discours réalistes et politisés, les productions samplées, la richesse textuelle, le phrasé limpide et la verve contenue seront forcés d’admirer la prestation de Willy sur dix huit titres. Le résultat obtenu correspond vraiment au personnage, et à la personne, qui ne se différencient que rarement. Un album cohérent, bien produit même si on aurait pu espérer davantage de surprises, et surtout très bien écrit. Bonne bouffée d’air frais, et grosse dose de vie réelle.

En vidéo : « Je Ferme les Yeux » – « Voir Plus Loin » – « Au Fur et à l’Usure« 

Share this Post

Julien LVRF

Julien LVRF

Co-Créateur, Co-Rédac Chef chez ReapHit
Rédacteur, CM, éditeur et pire encore
Julien LVRF

Les derniers articles par Julien LVRF (tout voir)