PLK, la cité ou les vacances, ténébreux ou festif

In Vidéos by Antoine Comments

Ceux qui se sont butés sur ADN du Panama Bende connaissent déjà ses sons en solo. PLK, après s’être fait la main sur d’excellents freestyles et quelques titres ultra-efficaces, notamment l’entêtant « Skuu » et le très inspiré « Plata o Plomo », présentera le 8 septembre un nouveau projet nommé Ténébreux. Le single du même nom, annoncé sur la tracklist, vient quant à lui d’être clippé ; Reaphit s’y attarde.

Refrain étiré, flow léger, mélodie ensoleillée, PLK signe pour ce single un véritable coup de maitre commercial. Le timing est parfait, la météo aussi. Le clip capture le farniente façon banlieusarde, assis sur le béton en bas des tours, auquel viennent s’ajouter des scènes de douce euphorie, autour d’un ballon de foot ou accompagnés des petits frères et des « mama ».

« Notre rêve, c’est de partir loin loin loin » chantonne le rappeur qui marque une ambigüité : l’envie de quitter la vie de cité, mais le besoin de la représenter. L’envie de chanter mais le besoin de kicker. L’envie de faire danser mais le besoin de ne pas se vendre. Ou encore l’envie de faire un son ensoleillé mais le besoin d’être ténébreux. Un combat qui laisse présager une mixtape éclectique et variée.

L’écoute de ce titre estival, particulièrement agréable et léger, est très rafraichissante, surtout quand on connait l’ambiance du contenu traditionnel du rappeur. Malgré sa simplicité, « Ténébreux » promet de nous accompagner tout l’été, en bas des blocks ou au bord de mer, en attendant le projet éponyme.

Share this Post