Crown – Pieces to the Puzzle

In Chroniques by NicolasLeave a Comment

crown-pieces-to-the-puzzle-lp-cd-grim-reaperz

Dans le paysage du rap Français, il arrive que certains hommes de l’ombre réussissent à gratter un peu de lumière. C’est le cas de Crown, beatmaker qui depuis quelques années multiplie les collaborations réussies, laissant sa patte musicale sur bon nombre de productions francophones et américaines. Auteur en 2010 de l’excellent Just Listen en collaboration avec Nefast, puis de plusieurs EP’s avec Oxyd, avec qui il forme le duo Grim Reaperz, Crown revient au top de sa forme pour nous présenter Pieces to the Puzzle, nouvelle pièce d’une discographie bien remplie.

On connait le beatmaker pour ses instrumentales soignées, aux drums puissants et aux mélodies envoûtantes. Au fil de ses albums, force est de constater que le beatmaker possède un autre talent : il sait s’entourer, et bien s’entourer. Pieces to the Puzzle ne fait pas exception, réunissant ATK, Gwenzel, Fayçal & Tupan pour le mélancolique « En Roue Libre », ou encore Kouzumin, El Da Sensei & Paloalto pour le très jazzy « Back In A Dayz ». Intelligemment réunis, les featurings nous apparaissent en fin de morceaux comme des évidences, tant l’harmonie entre l’instrumentale et les rappeurs est efficace.

Car outre une production inspirée et maîtrisée, c’est la cohérence entre la voix des MCs malgré un casting éclectique, et le travail du beatmaker qui fait la force du projet. Avec en point d’orgue « The Message », réunissant PMD (d’EPMD), FlyntAkhenaton, et Lil Dap sur une toile musicale sonnant comme une triste berceuse, le morceau est percutant et le résultat à la hauteur des promesses qui émergent d’une telle collaboration. Old school et efficace !

Cette sonorité old school prédominera sur l’intégalité du projet qui donnera carte blanche aux samples précis, aux basses sourdes, et aux drums coup de poing. La couleur est donnée dès le premier titre avec « I Squeez » featuring Grand Agent, batterie décoiffante et séquençage percussif. Les instrumentales parfois soul et jazzy, à l’image de cette magnifique collaboration avec Scylla « Ecran de fumée » et surtout « No Doobtz », tranchent avec des ambiances plus sombres, donnant à l’ensemble de l’EP une cohérence appréciable, une réelle couleur musicale, mais à double tranchant.

Là où un Just Listen pouvait tirer sur le rock, le blues ou la funk, l’ambiance de Pieces to the Puzzle reste dans des sonorités relativement uniformes au fil des 17 titres qui le composent. Quoi qu’il en soit, et malgré l’uniformité des productions de Crown, la qualité des morceaux et le professionnalisme du beatmaker – épaulé par une flopée de DJ venus poser leurs scratches – sont comme toujours au rendez-vous.

Share this Post

Nicolas

Nicolas

Puriste de la première heure qui trouve que PNL, c’était quand meme mieux que la merde actuelle, je reste fidèle au principal : le coup de Coeur !
Nicolas