Alors comme ça, Uncle Danny n’est pas drôle ?

In En Bref by Arthur DuqLeave a Comment

Le vernissage de l’Atrocity Exhibition de Danny Brown était en septembre dernier. Un album qui a marqué l’année, dans lequel le weirdo de Détroit expose ses terribles démons. Sombre et sarcastique, il complète la trilogie débutée avec XXX et Old. Après « Pneumonia » et « When It Rain », c’est au tour de « Ain’t It Funny » d’être clippé. Réalisé par l’acteur Jonah Hill (Le Loup de Wall Street, Avé César…), la vidéo est certainement la meilleure de ce mois de mars.

Cette parodie de sitcoms des années 1980-1990, dont seuls les américains avaient la précieuse recette, s’offre un casting étonnant. Le réalisateur Gus Van Sant joue le rôle du père niais avec l’actrice Joanna Kerns pour femme. Le couple a deux marmots : leur fille, du genre pouffe machouilleuse de chewing gums, Lauren Avery, et leur fils, This Fucking Kid (qui est l’archétype du sale gosse insupportable). Avec la gentille petite famille américaine, Danny Brown en tant que « Uncle Danny » Bruh Bruh.

Sous ses airs légers, le clip est surtout trash, triste et affreusement acerbe. Uncle Danny se shoote aux médocs, à la coke et à l’alcool. « I’m fucked up and everyone think’s it’s a joke ». Tout le monde en rit, à l’image de cet immonde public, dont les gloussements détestables sont ceux enregistrés sur les bandes sons de ce genre de sitcoms. Même lui en rit. Un rire ironique car il sait qu’à la fin, à l’OD, seul Satan se gausse. Sauf qu’Uncle Danny semble baisé pour de vrai, à l’image de ses hallucinations malsaines et morbides. Personne ne s’inquiète véritablement pour lui. Il pense que le Sirop et le Xanax (les deux démons de Danny) sont ses amis. Il est finalement planté par la pilule blanche et espère que sa souffrance a bien fait golri la galerie. Un sarcasme poussé à l’extrême donc, comme on peut l’entendre dans le refrain : « Funny how it happens / Who ever would imagine / That joke’s on you / But Satan the one laughing ».

Share this Post

Arthur Duq

Arthur Duq

Rédacteur chez ReapHit
Historien paranoïaque, j'aime les sons souterrains, les commentaires youtube et les théories du complot.
Arthur Duq

Les derniers articles par Arthur Duq (tout voir)