Zuukou, rap rare à la Mewtwo

In Shop by Maëlle Comments

Date de sortie : 9 octobre 2017

No Label

Crew : 667

Producteurs : Tropical, Prodouceur, www., flem

Écouter « Finder »  

Après le clip très aérien de « Autour de moi », Zuukou Mayzie nous lâche le projet qui réchauffe ce début de semaine. Le farceur de la secte, le plus loustic de tous, est de retour après Disneyland et dans la suite logique de ses pérégrinations passées. D’abord douceur, « Tinder » et Kinder, il est désormais Finder, et toujours bourreau de(s) cœur(s).

Dans un doux coktail de zouk et de language codé(iné), Zuukou nous explique la séduction du timal, quand « que calor » rime avec « wesh alors ». De mascarades en plans Q, il conte ses péripéties sur ce ton léger qu’on lui aime : « T’es culottée tu m’as laissé j’ai dis ok / tu sais bébé grace à toi chez moi 5 putes déculottées ». Malicieux et taquin, ovni de la secte des non-identifiés, il cultive la différence et se faufile entre les genres musicaux, avec la flegme du « ti-gen juste un peu mongol ». Le rap du lascar est encore rare, rare à la Mewtwo, rare et bizarre. Il parle de lui à la 3ème personne du singulier, dit « salut c’est Zuukou » et ne parle presque jamais de drogues ; « Zuukou Mayzie s’adore » et il n’est pas le seul.

Si t’aimes les instrus douteuses, les rimes louches, la pop rappée et le ganggang du gentil lover, c’est par là. On me dit dans l’oreillette : c’est un mélange Nusky/Paradis… Et un peu de Crazy Frog sous lean ? Avec Finder, il oublie les rappeurs et les autres, le sérieux et les jokes, pour zouker en vrai timal et jusqu’à s’en filer des douleurs abdominales.

Share this Post

Maëlle

Maëlle

Rédactrice chez ReapHit
Racli et pas moins ratpi, ride l’internet en quête de sons sales ou jolis, puis gratte des bouts de prose un peu ébahis.
Maëlle

Les derniers articles par Maëlle (tout voir)