Sameer Ahmad, En quête d’un Amour Suprême

In Chroniques by Florian ReapHitLeave a Comment

Il y a un an Sameer Ahmad sortait son nouveau projet. Un side project nommé Un Amour Suprême, et un Jovontae EP. Un groupe fictif pour se créer une nouvelle identité, se libérer des contraintes d’un style, ou s’éloigner de son classique Perdants Magnifique.

Plutôt que de se risquer à chroniquer ce génial OVNI musical, et n’ayant que très peu de choses à rajouter à l’article de nos compères de l’abcdr, nous avons préféré nous laisser absorber par l’extraordinaire feeling qui se dégage d’Un Amour Suprême, pour y écrire nos scénarios. Six chapitres, pour autant de titre, afin de reproduire, de manière décalée, notre plongée dans l’univers de ce Jovontae EP et symboliser notre quête de L’Amour Suprême

Partie 1 : Retour à Harlem – Florian

Le docteur Ahmad est reconnu par ses pairs comme archéologue de la rime.et anthropologue du beat, considéré comme un perdant magnifique par ces quêtes extravagantes et perdues d’avance. Ahmad se lance dans une dernière quête : trouver l’amour suprême. Larry Pitte, reporter intrépide, se lance sur les traces d’ahmad afin de couvrir en exclusivité cette quête exubérante.

Partie 2 : Sur les Docks de Chicago – Nadsat

Larry retrouve Ahmad à la sortie d’un club. Dès les premières secondes, Larry sent que les choses ont bien évolué pour celui qu’il poursuit depuis des années. Admiré de tous, Ahmad grimpe dans sa Corvette flambant neuve et prend la route pour un retour aux sources, sur les traces de son passé.

Partie 3 : Si les filles sont de joie, peut-être sont-elles aussi d’amour ? – Maëlle

Constamment échappé et jamais véritablement retrouvé, c’est au tour de Los Angeles d’accueillir le Docteur dans le dédale de ses rues. Moins ange que démon, le territoire bleuté l’entraine, et, tandis qu’il poursuit la chair et l’amour, Larry s’enivre de ses vices, de sa beauté crade et de ses putes tristes. Filles de joie, filles d’amour.

Partie 4 : The Liar – Théo

A la recherche de l’amour perdu c’est à Baltimore que l’on a perdu Larry. Mort. Les titubations de l’homme ivre tentant de mettre sur écoute le Docteur Ahmad, d’entendre le poète sans poésie. Omar écrit l’Odyssée dans un nuage de crack heroïque, la voix de Nina Simone recouvrant les briques.

Partie 5 : Philadelphie – Thomas

Toujours à la recherche d’Ahmad, attiré dans un trou à rat par un informateur aussi mal aimable que convainquant, Larry se perd dans le dédale des rues crades de Philadelphie. Sous l’éclairage glauque des néons rouges d’un restau chinois aux airs d’hotel de passe, il ne pourrait pas être plus perdu dans sa quête de l’Amour Suprême. Un véritable plan foireux.

Partie 6 : Retour à Montpellier – Clément

Tant de kilomètres parcourus, de piste suivis en vain, pour rien. De retour à Montpellier, Larry dresse le bilan de sa traque et renonce à tomber un jour sur Ahmad. Embarqué par un texto dans un dernier barouf d’honneur, Larry, entre JetLag et résignation s’interroge une dernière fois sur sa quête de l’Amour Suprême. L’empire de la sensualité ultime. Les rapports humains. L’amitié. Et si et Sameer ne venait pas ? Et si Ahmad n’avait jamais existé ?

Share this Post

Florian ReapHit

Florian ReapHit

Co-Créateur, Co-Rédac Chef chez ReapHit
Tente d'animer tout ça depuis maintenant quatre ans. Master exploitation de rédacteurs. Spécialiste en rhum vieux, vinyles et mauvaise foi.
Florian ReapHit