Robert Glasper et ses invités revisitent Miles Davis

In Chroniques by Florian ReapHitLeave a Comment

Date de sortie : 27 mai 2016

Sony Music

Production : Robert Glasper & Miles Davis

Featurings : Bilal, Illa J, Erykah Badu, Phonte Coleman, Hiatus Kaiyote, Laura Mvula, KING, Georgia Anne Muldrow, John Scofield, Ledisi, Stevie Wonder

Acheter « Everything’s Beautiful »

Le 26 mai dernier, le monde du jazz fêtait le 90ème anniversaire de la naissance du mythique Miles Dewey Davis. Les projets musicaux et playlists hommages se sont succédés, souvent ratés, chacun voulant à sa manière prendre une part de gloire et retracer l’histoire. Point d’orgue de cette vague de respect post mortem, plus de 25 ans après sa disparition, un biopic intitulé « Miles Ahead » qui lui est entièrement consacré devrait arriver sur les écrans français cette année.

Le pianiste Robert Glasper n’a pas échappé à la règle de l’hommage obligé, et alors même qu’il participe déjà activement à la bande originale de « Miles Ahead », n’a pas hésité à nous livrer avec Everything’s Beautiful un album entier érigé à la gloire du génial trompettiste. Sans doute frustré par le carcan imposé par la production de « Miles Ahead » et le format biopic, Robert Glasper semblait sur le sujet disposer de bien trop d’idées pour ne pas toutes les exploiter. Pourtant, le pianiste ne souhaite ici aucune redite. Là où la bande originale du biopic utilise les enregistrements de Miles Davis comme un produit fini, Robert Glasper lui, les utilise comme point de départ. Si bien que loin de créer un simple album de remixes, le pianiste nous démontre à nouveau toute l’étendue de ses talents d’échantillonnage et de compositeur de génie.

A ce sujet, lui même déclare : « Je ne voulais pas simplement faire un album de remixes, mais créer quelque chose où nous pourrions prendre les idées de Miles, les mélanger, et montrer comment il a inspiré les gens et les a aidé à inventer un art nouveau ».

Et c’est là toute la réussite de Everything’s Beautiful et de Robert Glasper. En étant respectueux de l’héritage de l’artiste et de son univers musical, tout en faisant des choix de production résolument contemporains et élégants, Robert Glasper et ses invités réussissent l’exploit de rendre la musique de Miles Davis accessible, protéiforme et terriblement actuelle. Les plus férus adepte du jazzman et de sa trompette se perdront dans la multitude de samples utilisés par Robert, quand les néophytes s’attarderont sur les voix envoûtantes de Bilal, Erykah Badu, ou le flow tout en nuance de Phonte. Passionné et parfaitement réalisé, Everything’s Beautiful offre un hommage tout en mouvement sur lequel le poids des années ne semble avoir aucune emprise sur la beauté de ces musicaux sentiments. Du moins, jamais pour très longtemps.

Share this Post

Florian ReapHit

Florian ReapHit

Co-Créateur, Co-Rédac Chef chez ReapHit
Tente d'animer tout ça depuis maintenant quatre ans. Master exploitation de rédacteurs. Spécialiste en rhum vieux, vinyles et mauvaise foi.
Florian ReapHit