Plus Original que Gangsta, Ho Gee pas OG

In Shop by Théo Comments

Date de sortie : 8 novembre 2017

Production : Tantu, Nakatomi Plaza / Jihelcee Reworks, Larchan, Goomy, KM3, Flip, Fx-M Black.

Ecouter « Spleen et Idéal »

Rien n’est noir ou blanc, tout n’est que niveaux de gris. A défaut d’être offertes, les Fleurs Du Mal sont fumées, entre Spleen et Idéal. « Fumer de la weed sans thc, boire de la bière sans alcool, faire l’amour sans amour », Ho Gee est au bord de l’eau, pose le double postulat de Baudelaire.

Bien et mal, ciel et enfer, le suisse ne choisit pas : un pied dans le lac Léman, l’autre dans le rap, que le futur, lui, se montre clément. Après avoir mis et pris des coups avec le TDB Crew, Ho Gee tient toujours debout. De cet apprentissage il tire Tout De Bon, vient finir l’année sur un huit titres. Entre le spleen et l’idéal il y a cette plaque de verre froid, celle-là même sur laquelle l’enfant pose sa main, se perdant dans les yeux d’un trésor marin. A l’image de sa pochette le projet s’impose cette séparation, cette barrière qui permet d’assurer ses arrières. Ouvrir le projet en marchant sur ses Faux Pas, le finir en apercevant l’Eden, Ho Gee conte une vie pas si rose mais apaise sa peine.

Si le spleen entoure, l’idéal remplit. Les productions sont éclectiques, électriques, modernes, flirtant parfois même avec des airs house sans jamais oublier de se parer d’une caisse claire. Ce mélange c’est celui de cette génération neuve de rappeurs qui se sont émancipés de leurs aînés, qui ne leur ressemblent plus tant que ça. Le rap est devenu un océan où les anonymes se noient, où le succès se vouvoie. Mais au-delà de ces musicalités, plus électroniques, on retrouve dans la voix ce qui fait le hip-hop depuis ses prémices, une authenticité certaine, celle de la passion et de la débrouille. Alors il nous conte sa routine faite d’ennui plus que de soucis. Sa galère, un bac pour traverser le lac, pas les chaines de la BAC. Un quotidien enfumé fait de femmes et d’états d’âme. Toujours à combattre le Spleen en rallumant son Idéal. Genève c’est tout petit, alors il esquive les Fake, toujours prêt à Faire Autrement ou être Vulgaire même lorsque tard, vers 2h22, il aperçoit un UFO briller dans la fumée du bédo. Ho Gee mais pas O.G. Plus original que gangsta.

Share this Post

Théo

Théo

Sorti des champs où la rue râle, j'arpente maintenant le bitume avec une plume. Etudie le journalisme avec le rap comme obsession, laisse un peu de la littérature et beaucoup de politique dans mon sillon.
Théo

Les derniers articles par Théo (tout voir)