Nas, nouveau membre émérite de la prestigieuse université d’Harvard

In En Bref by ThadrillLeave a Comment

t7BJdBuSTbSXRm0f0inO3tPYPMAYhjjAeNdQzYw4fwe

Le 30 septembre 2015 est une nouvelle date symbolique pour le rap, et plus directement pour l’un des MC’s les plus importants du mouvement : Nas.

Ce soir-là, dans le Centre Hutchins de l’université d’Harvard, se déroulait la quinzième édition du W.E.B. Du Bois Medal Ceremony. Cette cérémonie de récompense organisée par l’université des élites américaines a pour mission de distinguer des personnalités ayant joué un rôle prépondérant dans l’épanouissement de la culture afro-américaine, pour la version politiquement correcte. Pour la version plus officieuse, cette remise de médaille a aussi pour but de récompenser des acteurs importants dans la lutte de l’égalité des droits civiques aux USA. Un comble pour une université enracinée fortement dans une vision très WASP de l’Amérique (White Anglo-Saxon Protestant). Des noms prestigieux comme Quincy Jones, Aimé Césaire, Oprah Winfrey, Steve McQueen et bien d’autres se sont vus distingués par ce prix.

En 2015, le W.E.B. Du Bois Medal Ceremony faisait honneur au boxeur et légende vivante Muhammad Ali et en deuxième plan à Nasir « Nas » Jones. Une médaille remise pour l’ensemble de sa carrière et surtout une médaille remise pour la première fois à un rappeur en 15 ans d’existence.

« C’est le genre d’événement que les enfants doivent voir. J’espère pouvoir être un vrai modèle pour ces enfants, on peut être bien plus que l’image basique donnée au rap » Nas

Cette nouvelle récompense à inscrire au tableau de chasse de Nas n’a rien de très surprenant, puisque Nas est le premier MC à avoir créé une passerelle entre les étudiants d’Harvard et des artistes triés sur le volet sur la thématique de la culture hip-hop, mais surtout du rôle de l’éducation à travers cette musique. Un programme qui assure une entrée académique à un mouvement souvent mis de côté, sans rentrer dans les considérations minoritaires. On se prend à rêver, en France, qu’une académie, une université ou une grande école soit capable d’honorer le rap français de cette manière…

« Mes espoirs sont que l’appétit pour la connaissance, l’art, l’autodétermination et l’expression fasse un long chemin. C’est un véritable honneur d’avoir mon nom attaché à un travail aussi prolifique, aux côtés de grands noms comme Henry Louis Gates et W.E.B. Du Bois et bien sûr à une institution aussi prestigieuse et historique, et tout cela au nom de la musique par laquelle j’ai grandi » Nas

1443718080_3b4584699b9b146529836e22f41461c0-500x436

Share this Post

Thadrill

Thadrill

Rédacteur chez ReapHit
Etablis depuis 2009, les abattoirs Thadrill vous proposent une large gamme de découpe rapplogique.De l’accrochage à la levée de mc en passant par la saignée des beatmakers mais aussi la ligature du turnatblism, cet établissement se veut dans la longue tradition de l’abattage traditionnel avec sa fameuse technique de la chronique sans concession.
Thadrill

Les derniers articles par Thadrill (tout voir)