MZ – Mz Music Vol. 3

In Chroniques by Nadsat Comments

mz-music-vol-3

10 mars 2014 : la MZ sort le très attendu MZ Music Volume 3. Une attente qui pourrait paraître surprenante pour un groupe presque inconnu il y a de cela un an, mais KDBZIK est passé par là, et a su mettre en avant des artistes qui méritaient bien un coup de pouce.

La MZ était initialement composée d’un très grand nombre de membres, mais la vie les a peu à peu séparés, et seuls sont restés les plus motivés : DehmoJok’Air et Hache-P.

Après une poignée de projets ayant circulé dans l’underground parisien, les rappeurs de Chevaleret reviennent fort et frappent à la porte du monde mainstream : de Skyrock au Before du Grand Journal.

On pourrait donc facilement comparer cette rapide explosion à celle de la Sexion d’Assaut, qui était elle aussi issu d’un collectif pléthorique, mais une différence majeure existe entre les deux groupes. Dès le départ, la cohésion d’ensemble de la Sexion d’Assaut paraissait assez faible, et il était évident que certains d’entre eux allaient exploser de leur côté, en laissant leur camarades sur le bas-côté. A l’inverse, la MZ est un groupe qui semble déjà stabilisé, et surtout bien décidé à continuer leur aventure en groupe, sans péricliter sur des carrières solo anecdotiques.

Premier constat à l’écoute de ce nouvel opus, la progression des trois compères est affolante. Tous possèdent une large palette de flows, et on imagine facilement la passion avec laquelle ils doivent suivre l’actualité des différentes écoles qui parcourent actuellement le rap US. On passe ainsi du fast flow de « Fucked up » ou de « Mitraillette » aux airs chantonnés de « Tourne autour » et « Bonbon« , avec des références qui naviguent entre Atlanta et Memphis, sans oublier de faire un petit tour du côté du Canada, pour rendre visite à Drake.

Le sens du refrain des bonshommes paraît aussi évident. Ils reconnaissent d’ailleurs eux même que c’est ce qu’il leur vient en premier lorsqu’ils composent un morceau. Chaque chanson est ainsi construite autour d’un refrain pré-défini, et, là encore, Jok’airDehmo et Hache-P démontrent un vrai talent. Ils sont tout autant de capables de livrer des hooks chantonnés, comme sur l’imparable « Lune de fiel« , que de faire dans le refrain scandé, à l’image de « Planète MZ » . Si l’on excepte le hook volontairement abrutissant de « Fesses » , on peut dire que la copie est quasiment parfaite sur ce plan-là.

Peu importe ce qu’ils tentent, les trois rappeurs de la MZ parviennent toujours à s’en sortir avec brio, et l’alchimie entre leurs trois styles est évidente.

Mais alors que manque-t-il à ce MZ Music Volume 3 pour que le projet soit véritablement marquant ?

Peut-être des références un poil mieux digérées ? Jok’AirDehmo et Hache-P sont d’excellents rappeurs, et cela n’est pas à remettre en cause, mais on sent qu’ils ne se sont pas encore totalement affranchis de leurs références. On a presque l’impression de pouvoir citer qui les a inspiré pour chaque morceau. Ils sont loin d’être les seuls dans ce cas là en France, mais il faut bien avouer que les meilleurs rappeurs français ont souvent leur propre patte, que ce soit dans le flow, les gimmicks ou les lyrics.

Car il s’avère que les paroles des rappeurs de la MZ pèchent aussi par moment. Évidemment, face à de telles démonstrations de technique, et à de si bonnes mélodies, on a souvent tendance à faire abstraction des lyrics. Seulement, nous nous y penchons de plus en plus au fil des écoutes, et il s’avère que les trois MC’s manquent souvent un peu de charisme et de personnalité, car c’est bien l’univers et le personnage développés par un rappeur qui fait toute la différence, et qui peut le faire passer du statut de bon rappeur à celui d’artiste marquant.

Cela passe souvent par un vécu fort, et c’est aussi pour cela que les grands rappeurs d’aujourd’hui ont généralement passé le cap d’un certain âge. Il n’est plus question de créer la surprise comme l’avait fait le jeune Nas avec Illmatic. Il s’agit désormais de se démarquer en livrant quelque chose d’inédit et d’original, dégageant une véritable personnalité, car le règne de la technique a déjà été poussé à son paroxysme.

Mais Jok’AirDehmo et Hache-P sont encore jeunes, et n’ont peut être pas encore le vécu nécessaire pour que la musique devienne un véritable exutoire pour eux. En attendant, nous nous contenterons parfaitement de MZ Music Volume 3 qui marque déjà le passage d’un palier pour les trois rappeurs, et nous attendons impatiemment la suite, en espérant qu’ils seront de nouveau capable de franchir.

.

.

.

Share this Post

Nadsat

Nadsat

Rédacteur chez ReapHit
J'aime les commentaires indignés d'auditeurs de rap, et quand les filles mettent des petits cœurs sous mes articles. Et la musique aussi.
Nadsat

Les derniers articles par Nadsat (tout voir)