Lomepal, Thrasher et sans le pull

In Vidéos by Maëlle Comments

Lomepal fait du skateboard. Il a bouffé des faceplants et autres niquages d’articulations avant de faire du rap. Il « s’est déjà tout cassé 5 fois » ; ça lui a fait les pieds, les chevilles et le style. Et pour la promo de son dernier album, Flip, du nom du trick de skate le plus raté par les nouveaux au parc, il s’est offert une tournée des skateshops, avec concerts et à la clef, ce clip bien-nommé.

Dans « Bryan Herman » ; en l’honneur du californien de « This Is Skateboarding », le parisien laisse traîner un fisheye dans ses concerts et rappe le décalage, son décalage, entre le rappeur et le rap, entre le skateur et la hype. « Jamais un aussi bon rappeur n’avait vraiment fait de skate, feeble front hard flip, jamais un vrai skateur n’avait été aussi fort en rap ». Des plans travelling à la GoPro, des rushs en vrac de mec en béquilles, de junkfood et de punkattitude de rideur : c’est un clip en forme de vidéo de skate, et à la fin, toujours la même histoire; tu cliques sur « replay » parce que t’es pas certain.e d’avoir tout saisi.

Roulements sur pavés, sapes pensées, esprit thrasher et occupation du bitume, Lomepal claque son Flip sur la scène rap, et bien sur le devant. Pour ceux qui avaient oublié que hip-hop et skateboard sont deux lifestyles convergents, ou pour ceux qui le découvrent, maintenant que tous deux sont en vogue. Et c’est tant mieux.

Share this Post

Maëlle

Maëlle

Rédactrice chez ReapHit
Racli et pas moins ratpi, ride l’internet en quête de sons sales ou jolis, puis gratte des bouts de prose un peu ébahis.
Maëlle

Les derniers articles par Maëlle (tout voir)