‘Eldorado’ : en 20 années, LIM n’a pas (presque) pas changé

In En Bref by KlementLeave a Comment

Quand certains rappeurs stagnent et restent bloqués dans les années 2000, d’autres prennent des risques (au même titre que les sujets de ce morceau) pour proposer des choses nouvelles sans changer de cible. Et c’est de cette manière qu’en une semaine, LIM pète le million avec le clip d’ « Eldorado ».

Toujours ce même timbre racailleux qui a bercé nos baroudages nocturnes, Salim est une vraie madeleine de Proust pour beaucoup d’entre nous. Pirates reconnaissent Pirates. Si l’homme n’a pas changé, le rappeur lui a évolué. Avec son temps et avec sa tête. On avait déjà constaté qu’LIM se tenait à évoquer des sujets de société sensibles, concernant tout un chacun, comme l’addiction aux drogues dures, les violences policières et le mal-être d’une jeunesse n’arrivant à s’exprimer que de manière brutale, gardant toujours au cœur de moraliser les choses par la prise de conscience. Sans être donneur de leçons, LIM a été un grand frère pour toute une génération de gosses des rues, paumés et sans réels repères.

Engagé avec « Eldorado » pour donner une voix à ceux qui n’en ont pas, même s’ils apparaissent en continu sur nos bonnes vieilles chaînes d’information merdeuses en continu, le sujet est lourd. On sent le bonhomme sincère dans sa démarche, et pas démago pour un sou. Juste laisser l’affect parler quand il a besoin de s’exprimer.

C’est le quatrième extrait du double album Pirates à venir d’ici une vingtaine de jours, pré-commandable ici et très attendu par un public qui loin de sembler inquiet par les changements opérés, s’en trouve au contraire, plutôt ravi. A confirmer le 30 septembre…

Share this Post

Klement

Klement

Rédacteur chez ReapHit
Activités principales : Faire la guerre avec lui meme dans des recoins d’âme douillets, contemplation intellectuelle et autres joyeusetés. Taquin mais pas méchant, gratteur nonchalant et dresseur de chat célinien.
Klement