L’escapade sanglante de Mic Butch et Beat Crusher

In Chroniques by ThadrillLeave a Comment

marco-polo-ruste-juxx-rearview-L-1

Trenton State Prison, NJ, 24 mars, 3 AM, l’alerte a été donnée, sirènes hurlantes et spots en mouvement, les brigadiers accourent de tous sens. Aucun doute, les deux prisonniers les plus dangereux se sont enfuis. L’état d’alerte arrive au niveau fédéral, Tha Mic Butcher aka Ruste Juxx et Tha Beat Crusher aka Marco Polo sont dans la nature, et leur envie de meurtre est à son paroxysme…

395 Hudson Street, NYC, 4 AM, les médias retransmettent la nouvelle. De son côté, Hot 97 passe en boucle l’info implorant les wack MC’s et les One Hit Wonder de quitter le pays afin d’éviter un massacre musical. Une demie-heure plus tard, les ondes de la radio sont piratées, les deux évadés se présentent au mic, l’heure est au règlement de compte, il est temps de pointer les coupables du doigt et de passer à leur Exxecution.

Trop longtemps tenus au silence par leur mise en quarantaine pénitentiaire, chaque action, que ce soit au beat ou au mic, risque d’être un guillotinage en règle. Le taux d’audience est à son plus haut, le buzz a atteint la planète, Ruste Juxx teste le mic une dernière fois pendant que Marco Polo vérifie les fils de sa machine de mort. Les yeux injectés de sang, leurs regards se croisent une dernière fois avant que les premières notes emplissent les ondes. Quand il n’y plus une once d’humanité qui transpire d’un mc, attendez-vous toujours au bain de sang, « Death Penalty » n’est pas un avertissement mais une fatalité. Ruste Juxx n’a aucune pitié, et ce n’est pas DJ KO, et encore moins le beat de Marco Polo qui tire une balle auditive entre les deux yeux qui apaisent le massacre. Les premiers corps jonchent sur le sol, mais ce n’est pas suffisant, la rage contrôle le flow du mc transformant l’homme en machine à tuer sur « Rearview ». Les drums à bout de nerfs, il faut la présence de Rock des Heltah Skeltah sur « Take Money » pour ne pas basculer dans le génocide. Mais il n’y a rien à faire, Ruste Juxx tire sur tout ce qui bouge, même quand la guillotine sonore de Marco Polo diminue son rythme, les innocents deviennent victimes, I’m On It Mutha Fuckin Speaker !

« Let’s Take A Sec » et ça cutz dans tous les coins, Ruste Juxx libère les psychopathes cannibales que sont les Black Moon, scène irréaliste où les mc’s vont chercher leur inspiration directement dans les entrailles de leur victime, choc garanti ! Le duo est embarqué dans un cercle vicieux où le meurtre est le principal motif, les âmes maudites des mc’s décervelés tournent autour du Mic Butcher avec « Bread On Ya Head » alors que l’atmosphère s’électrise sur « Wings On Your Back » et fier de son chef-œuvre macabre, Rustee Juxx s’auto congratule sur « Nobody ». On croit que tout espoir définitivement perdu mais « You Can’t Stop Me », solidifié par un Marco Polo à son apogée comme sur « Watch Yo Step », laisse entrevoir l’humanité bien enfouie du mc.

Crown Heights, Brooklyn, 8 AM, l’escapade sanglante de Ruste Juxx et Marco Polo semble arriver à sa fin. Encerclés par les hommes du FBI et NYPD, les deux serial entertainers se scrutent, sourire aux lèvres. L’Exxecution a été faite proprement, même si quelques taches de sang imprègnent leur vêtement de bagnards. En une nuit, Tha Mic Butcher et Tha Beat Crusher viennent de réaliser en aussi peu de temps un carnage bien plus prolifique que leurs précédents essais.

Share this Post

Thadrill

Thadrill

Rédacteur chez ReapHit
Etablis depuis 2009, les abattoirs Thadrill vous proposent une large gamme de découpe rapplogique.De l’accrochage à la levée de mc en passant par la saignée des beatmakers mais aussi la ligature du turnatblism, cet établissement se veut dans la longue tradition de l’abattage traditionnel avec sa fameuse technique de la chronique sans concession.
Thadrill

Les derniers articles par Thadrill (tout voir)