Joe Lucazz – Double Whopper

In En Bref by Florian ReapHitLeave a Comment

Faut il encore présenter Joe Lucazz ? Homme de l’ombre de Néochromeun style, une voix, une attitude, et un vécu « d’ex-drug dealer » assumé mis au service d’une plume sombre et imagée. Presque vingt ans après ses débuts, Joe continue de cracher le verbe avec une élégance rare et nous offre en 2015 un No Name d’ores et déjà classé dans nos albums de l’année.

No Name, c’est l’ultime cri d’un soldat inconnu, le dernier combat de Joe MacLeod. Highlander funambule venu compter sa dépression, tiraillé entre la nostalgie de voir son monde s’éteindre et la fierté d’être le dernier. Toujours debout. Un album sur la corde raide, entre croyances et animisme, entre biftons et rédemption, entre évidences et écriture…

« La drogue ça porte malheur ?
Non, j’ai rien entendu ma petite caille… » 

C’est fort logiquement la bombe « Double Whopper » que Monsieur Lucazzi choisit comme première mise en image du projet. Un noir et blanc de rigueur pour suivre les pérégrinations quotidienne du Joe, « comptant son bif dans toutes les chiottes crades de la capitale » ou sous le soleil, bob sur la tête, le sourire aux lèvres…

.

.

.

.

Share this Post

Florian ReapHit

Florian ReapHit

Co-Créateur, Co-Rédac Chef chez ReapHit
Tente d'animer tout ça depuis maintenant quatre ans. Master exploitation de rédacteurs. Spécialiste en rhum vieux, vinyles et mauvaise foi.
Florian ReapHit