Boulangerie Française Vol. 2, ça sort du four

In Chroniques by KlementLeave a Comment

Date de Sortie : 16 Février 2018

Label : French Bakery

Production : DJ Weedim

Featurings : AlKpote, Tounsi, Cheu-B, 13 Block, Darki, Iron Sy, John Dess, Sidi Sid, 2Cheese Milkshake, Julius On The Wave, 21 Souyard, 6rano, Nusky, A2H, Roméo Elvis, Biffty, Les Anticipateurs, B.e. Labeu, Slimka, Jason VOriz, Eloquence, Atis 70 cl, Jok’Air

Share this Post

Second opus de la mixtape qui va tous nous rendre obèses;
J’ai nommé : La Boulangerie Française !

10h15. Le réveil n’a pas sonné. Tu m’diras, quoi de plus normal, sachant que je ne l’avais pas programmé. Un goût de cendrier dans la bouche. Un peu. Comme d’habitude. Et comme d’habitude, j’me retrouve aveuglé par la luminosité du téléphone que j’ai oublié de régler sur « minimum ». 4 textos.

Putain, mais ouais. On est vendredi. C’est le jour du méga bonus. Mais d’abord, qui a du boze ? Reste un fond d’bouteille d’Oasis sur la table. Au goulot, cul sec ! Merde… c’est plus fort que prévu. J’enfile un futal et c’est parti. Châtelet le matin, c’est salement animé. J’rencontre mon gars qui me sert comme il se doit, j’en roule un comme Jean Moulin et je fais route. J’ai le ventre qui gargouille et déjà des bonus plein la tête. Je prends la rue Berger, ça m’aide pas. Dans l’ordre Pizza Hut, Mac Do et KFC… J’pourrais, mais j’préfère me préserver. J’bifurque à gauche sur la rue Beaubourg, longe le centre avec un nom rigolo et j’trace jusqu’à « Art et Métiers ». J’aperçois la vitrine et mon estomac me hurle de presser le pas. J’arrive devant l’enseigne « BOULANGERIE FRANÇAISE ». Une couronne de lauriers sobrement transpercée par un triangle mi-conspi, mi-élitiste.

A peine ai-je poussé la porte que le tintement caractéristique se mut en Kâak Louze sonore et olfactif. J’en prend plein les naseaux et j’en profite pour me remplir les poumons. Ce vrai Alkpote a sacrément fourré la gourmandise. Pas seul en plus. Tounsi avec pour faire écho au premier opus. Le chef d’orchestre de toute cette petite entreprise est là. Grand brun défoncé à la barbe grisonnante. Il me parle d’un sombre histoire de voisinage électrique. Un mec énervé par des grincements de chaise qui aurait volé les plombs… Meskine, il a du dormir à l’hôtel. La toque gonflée comme une vrai gaule du matin, il m’invite à découvrir les saveurs du jours. Tartelette Univers Sale aux Fraises. Flan Mauvais Toy aux treize pruneaux, Croissant mélodique façon « boite à musique » il me dit que c’est un truc habituel. Je le crois.

On continu à zyeuter la vitrine et on passe aux Meringues sévères. Un délice de légèreté pleine de rage. Juste à côté, sept petits Macarons transparents. Du jamais vu. Mais ici, tout est possible. Parait que si on les frotte… bref ! Juste à coté, d’appétissants Mouraveïnik aux relents de vodka. Cette vitrine est décidément pleine de surprises ! Trois Financiers complètements souyés me font de l’œil. J’ai envie de me baigner dans la Marne par une belle soirée d’automne. En continuant à explorer cette fabuleuse vitrine, c’est deux boules de pâte à choux fourrées à la crème pâtissière, montées l’une sur l’autre, qui se présentent à moi. Et on enchaîne sur la vie de ma mère, un panier de Chouquettes aux perles acidulées. Mais je sens poindre l’overdose de sucreries. Il faut que je fasse une pause. Je propose au patron de partager un boze avec moi. Ça nous donne par la même, l’occasion de prendre un peu l’air. Je ne m’en rendais pas compte, mais j’ai frôlé la crise d’hypoglycémie par les yeux. C’est surréaliste.

Alors que je m’apprêtais à fourrer ma feuille de blunt saveur coco, il me tendit un tête presque noire. Un pur produit venu des Pays-Bas. Je ne me fais pas prier et on mélange la sauce. Ça nous remet les idées en place pour poursuivre la dégustation. C’est l’heure du Kouing Aman. Avec une barbe et des locks. J’crois un instant avoir trop forcé sur la fume, mais non. Il l’a fait. Et après la Hollande, la Belgique. Une Tartelette citron meringuée floquée d’un crocodile souriant, voisine d’une beignet un peu gras, bien rempli de chocolat et saupoudré d’un sucre glace jaunâtre, plein de promesses de chambrette. Au tour des gros Brownies d’outre-atlantique huileux comme un bon shit. Après ça c’est au tour des Tropéziennes physios. J’me sens dévisagé comme à l’entrée d’un club trop hype pour moi. Tant pis, je m’arrête sur les Cannelés. De vrais flingueurs Thaïs ceux là ! Et le Donut suivant me fait autant rêver que le reste. D’autant que c’est la première fois que j’en vois un diamanté. Pour de vrai j’veux dire ! Brillant comme les rues d’Anvers. Final Brioche. La meilleure. Légère et pas bourrative comme ces saloperies de supermarchés.

Il est l’heure que je fausse compagnie à Weedim. Ce tour de vitrine n’avait aucune commune mesure avec mes séjours à Amsterdam, mais j’me suis rarement autant régalé. Je rentre à la maison sans rien n’avoir mangé, mais j’me sens plein. De vice et d’ivresse. Décidément, cette Boulangerie Française va tous nous rendre obèses.

Share this Post

Klement

Klement

Rédacteur chez ReapHit
Activités principales : Faire la guerre avec lui meme dans des recoins d’âme douillets, contemplation intellectuelle et autres joyeusetés. Taquin mais pas méchant, gratteur nonchalant et dresseur de chat célinien.
Klement