Beejus

In Interviews by Nadsat Comments

Il y a quelques temps, nous vous faisions découvrir Beejus par l’intermédiaire de deux clips du jour : « I’m free » et « Organic ». Afin de mieux vous présenter le rappeur d’Oakland, nous avons décidé de l’interviewer. Il nous présente son univers et son état d’esprit. A découvrir ci-dessous, en français ou en anglais.

Version Française

ReapHit : Pour commencer, peux-tu te présenter au public français ?

Beejus : Bonjour ! Je suis Beejus, un artiste d’Oakland, en Californie. Je suis heureux de faire cette interview pour vous et j’espère qu’un jour je pourrais faire un concert du côté de chez vous !

Peux-tu nous en dire plus à propos du mouvement « Free spirit » que tu représentes ?

FreeSpirit est, évidemment, un mode de vie qui a existé avant moi. Rien de nouveau donc, mais c’est quelque chose que je me suis approprié. Pour moi ce n’est pas un mouvement, mais un état d’esprit. Grossièrement, le but c’est d’avoir suffisamment confiance en toi pour vivre ta vie comme tu l’entends, sans aide extérieure, tout en s’amusant et en étant positif.

Cette positivité t’est-elle venue d’un événement en particulier, ou as-tu toujours envisagé la vie sous cet angle ?

J’ai toujours été aussi dingue et amoureux de la déconne. Toujours en train de sourire tout seul. J’ai toujours été ouvert d’esprit et libre de mes mouvements, c’était donc la combinaison parfaite de pouvoir associer le terme « FreeSpirit » à ma musique et à mon image.

Dans un sens, cet état d’esprit est assez similaire à celui de Lil B, même si ce dernier transmet ce message d’une autre manière. Es-tu d’accord avec cela ?

Totalement, je fais tout pour être positif.

On a l’impression que tu es très attaché à Oakland. Est-ce-que cette ville influence la musique que tu fais ?

Totalement. Oakland est une ville unique avec des groupes de personnes très différents. Toutes les expériences que j’ai vécu à Oakland, et plus généralement sur la Bay Area, m’ont permis de trouver l’inspiration.

On a l’impression qu’il y a beaucoup d’artistes intéressants sur la Bay Area, mais que la musique de la région est surtout écoutée par les gens qui y résident, et qu’elle ne s’exporte pas vraiment. Est-ce-que tu as une explication pour cela ?

Je suis d’accord, mais si j’avais une explication pour ce phénomène, j’aurais plus de succès (rires). Tout est une question de timing. Il faut être sur que les gens de cette région joue entièrement leur rôle.

On a vu que tu avais ouvert pour Mos Def, comment cela est-il arrivé ?

Oui, cela faisait en fait partie de la performance de mon pote J. Lately. J’étais simplement son backeur, j’étais là pour supporter sa performance.

Fais-tu beaucoup de concerts ? Comment est-ce-que tu vis ça ?

Il y a toujours de la place pour en faire plus dans mon calendrier, mais je prends vraiment du plaisir à chaque fois. Rien ne me rend plus heureux que d’être sur scène et de pouvoir interagir avec mes fans.

On a remarqué qu’il y a trois producteurs (MKSMTH, Oops and Jupiter Beats) qui apparaissent beaucoup sur « Sunshine and free living ». Est-ce-que tu préfères créer une relation de confiance entre toi et les producteurs plutôt que de grapiller des productions ci et là ?

Un peu des deux. C’est très bien de bâtir une relation avec un producteur parce-que cela rend le processus de création des morceaux beaucoup plus simple. Mais travailler avec quelqu’un de nouveau est aussi très excitant, car cela permet d’être créatif d’une manière différente.

Oops produit et rappe beaucoup sur ton album, comme Ghostface sur le premier album de Raekwon, peux-tu nous dire comment vous vous êtes rencontrés ?

Oops est comme mon petit frère. Sa famille m’a accueilli quand j’étais plus jeune et que je galérais. On s’entend très bien musicalement, et il produit la majorité de mes sons, en me fournissant la bande son nécessaire à la mise en musique FreeSpirit.

Ta musique, tout comme tes clips, semble très colorée. Est-ce-que tu es d’accord avec cette affirmation ?

Oui, tout cela est volontaire. C’est comme cela que je vois la vie. Comme le titre de mon album l’indique (ndlr : « Sunshine and free living »), j’emmène le soleil partout, qu’il vente, qu’il pleuve ou qu’il neige. J’aime que mes clips collent à cela, toujours colorés, avec une énergie positive, des sourires et du fun.

Est-ce-que tu prévois de sortir un nouveau projet cette année ?

Oui, j’ai un projet particulier qui va arriver en juin. Je ne donne pas plus de détails dessus pour le moment, mais vous serez parmi les premiers à le savoir quand j’annoncerais ce que je vais faire. En attendant, je vais faire quelques nouveaux clips afin de continuer à illustrer mon dernier album, et me concentrer sur ma tournée.

Quelque chose à ajouter ?

Je voudrais simplement vous remercier pour le soutien et l’opportunité que vous m’offrez qui me permet de toucher des gens de l’autre côté de la planète.

Sunshine and free living en écoute et free download sur le bandcamp de l’artiste, et ci dessous.

English Version

ReapHit : Firstable, can you introduce yourself to french people ?

Beejus : Hello! I’m Beejus. An artist from Oakland, California. Happy to being doing this for you guys. Hopefully one day I’ll be out there performing soon!

Can you tell us more about the « Free spirit » movement that you represent ?

FreeSpirit is, of course a way of life that has existed before me. It’s nothing new, but its something that I’m taking ownership of. I also don’t refer to it as a movement, but a mindset. Basically it’s all about having enough confidence in yourself to live your life on your own accord while projecting fun and positivity.

Did you get a specific brain wave for that positivity or did you always lived life with that spirit ?

I’ve always been this goofy, fun-loving, always smiling individual. Being open minded and a free living type person has always been the type of person that I am so being able to brand the term “FreeSpirit” and associate it with my music and image just fit perfectly.

In a way, that spirit is quite similar to Lil B’s message, even if he transmit his message in other way. Do you agree with that ?

Totally. I’m all about being positive.

We feel that you are very attached to Oakland. Do your city influence in any way the music you make ?

Most definitely. Oakland is an unique city with many diverse groups of people. In draw inspiration from all the different experiences I’ve had living in this city and the greater Bay Area.

Can you tell us more about the way Bay Area rap scene works ? We feel like there is a lot of interesting artistes there, but that the sound they make is mostly listened by people who lives there, and that It is not really exported. Have you got any explanation for that?

I agree, but if I had an explanation for it I’d be more successful than I am now haha. It’s really all about timing and making sure that people in this region play their part as a whole.

We saw that you opened for Mos Def, how did that happened ?

Yeah it was actually part of my homie J. Lately’s performance. I was just his hypeman, there in support of his movement.

Do you make a lot of shows ? How do you live that ?

There’s always room for more, but I do enjoy it the most out everything else I do. Nothing brings me more joy than being on stage and interacting with my fans.

We’ve noticed that there is three producers (MKSMTH, Oops and Jupiter Beats) that appears a lot on « Sunshine and free living ». Do you prefer to create a relation of trust between you and the producers than to grab some beats here and there ?

A little bit of both. It’s great building a relationship with a producer because it makes the song making process go a lot smoother. There’s also excitement in working with someone knew and collabing creativity with each other.

Oops produce and raps a lot in your album, as Ghostface on the Raekwon debut, can you tell us how you’ve met ?

Oops is like my little brother. His family took me in when I was younger and struggling. We work great together musically, he produces most of my songs and provides the soundtrack to the FreeSpirit mindset.

Your music, as your video clips seems very colourful. Do you agree with that ?

Yes, that was done purposely. It’s totally how I view life. Like my album “Sunshine And Free Living” I take sunshine with me anywhere I go, either rain, sleet or snow. I like my visuals to match that , always colorful, always good energy, and a lot of smiles and fun. .

Are you planning to make an other project this year ? (what kind of project?)

Yes, I have something special coming in June. I’m not releasing any details about it, but you guys will be some of the first to know when I do announce what I’ll be doing. Until then I’ll be dropping more videos from my latest project and focusing on my upcoming tour.

Anything to add ?

Just want to say thank you for the continued support and opportunity to reach people on the other side of the planet.

Nadsat

Nadsat

Rédacteur chez ReapHit
J'aime les commentaires indignés d'auditeurs de rap, et quand les filles mettent des petits cœurs sous mes articles. Et la musique aussi.
Nadsat