Akhenaton – 1 Artiste… 10 Morceaux

In Dossiers by Florian ReapHit Comments

1 Artiste…10 Morceaux propose aux rédacteurs de ReapHit.com de revenir sur la carrière d’un rappeur à travers dix de ses titres. Le but ? Nous faire découvrir en toute subjectivité son parcours musical, ses découvertes, ses dix titres emblématiques.

Nous accueillons de nouveau Nico KMG, rédacteur invité qui après nous avoir donné sa vision de Method Man, s’attaque cette fois-ci à un mythe bien d’chez nous, Philippe Fragione, notre Akhenaton national. Pièce de choix, véritable histoire du hip-hop français, la discographie du monsieur est conséquente et le choix cornélien. IAM ? Oui bien sûr, mais pas seulement. Playlist coup de cœur à redécouvrir.

1 // L’AIMANT – OMBRE EST LUMIÈRE, IAM, 1993

« L’aimant » est une pierre angulaire, aussi bien dans l’imagerie du MC que dans le rap français. On peut littéralement parler de morceau fondateur, puisqu’il sera le premier à parler de la rue. À une époque où les rappeurs essaient déjà d’avoir une analyse sociale et/ou politique.
« L’aimant » est un constat froid et terre-à-terre, la chronique du coin de rue, le point de vue du banc. Chanson biographique, mais pas auto, « L’aimant » reviendra ponctuellement dans la carrière d’Akhenaton jusqu’à en faire un film en 2000 avec Kamel Saleh.

« Je raconte c’est tout, je ne veux pas m’absoudre
J’ai gratté du plâtre et l’ai vendu au prix de la poudre »

2 // LA FACE B – MÉTÈQUE ET MAT, 1995

Placée au beau milieu d’un album qui se veut à la fois mature, tantôt nostalgique, tantôt spirituel, « La Face B » est un déluge de feu inattendu. Entre souvenirs de jeunesse et odes à ces fameuses faces B, qui lui ont d’ailleurs permis de signer le premier featuring franco-américain de l’histoire du rap en 1988 (Petite leçon d’histoire par ici), le track est une recette parfaite entre son beat sentencieux, le flow de Chill (et le traitement de sa voix) et le scratch de Public Enemyau refrain, malmené par Cut Killer.

« La partie émergée d’une puissance occulte
Je demande à ce pays, la dignité pour mon culte
Et tôt ou tard, ils seront bouche bée
Confondus d’avoir ignoré le pouvoir de la face B »

3 // RIEN À PERDRE FEAT. LE RAT LUCIANO – MAXI J’AI PAS DE FACE, 1997

On savait la plume d’AKH mystique, revendicative, ou douée d’un talent certain pour le story-telling. Personne ne s’attendait, au détour de la face B d’un morceau plutôt drôle, qu’elle se change en canon à fiel.
32 mesures qui dévalent la boucle comme un rouleau compresseur. Et puis c’est le morceau qui confirmera ce que tout le monde pensait déjà : le génie du Rat Luciano, dans un couplet qui fait encore office de mètre étalon aujourd’hui.

« On était quand même des sacrés rêveurs
Et les rêves brisés transforment les songeurs en braqueurs »

4 // LYRIX FILE – BANDE ORIGINALE TAXI, 1998

En 1998, Luc Besson demandera à Akhenaton de réaliser le score de sa prochaine production. Le résultat : une nomination aux césars, la mise en orbite de groupes comme 3e Œil, la Fonky Family (qui décroche déjà son double disque d’or) ou Chiens de Paille. Désireux de s’offrir une petite récréation sur le disque, Chill nous démontre toute l’étendue de son savoir-faire quand il s’agit de démonter un champ lexical. Quand « Lyrix Files » tombe à la fin du disque, il donne vraiment cette impression que le patron est venu mettre tout le monde d’accord.

« Évince mes lyrics du Boulevard Des Clips
Programme ce style unique dans les Samedis Fantastique »

5 // J’VOULAIS DIRE – BANDE ORIGINALE COMME UN AIMANT, 2000

De l’aveu même d’Akhenaton, le travail fourni sur Comme Un Aimant fût harassant. On peut facilement l’imaginer, dans la mesure où il a porté seul (avec Kamel Saleh pour le film, et Bruno Coulais pour la B.O.) le projet dans sa globalité. Une tâche titanesque au regard de la densité de cette bande originale, où il posera ce qui sera à la fois un prélude à ce que sera Sol Invictusen terme d’ambiance, et sûrement un des plus beaux textes de sa carrière.
Récit autobiographique hors format, écrit « caméra à l’épaule », ce n’est que plus tard que l’on comprendra que c’est en pleine dépression que plonge Chill. Et c’est peut-être ça qu’il voulait nous dire.

« Le stress de moi s’emparant, sans guide, sans parents
J’m’suis tellement effacé que j’en suis devenu transparent »

6 // QUAND ÇA SE DISPERSE – SOL INVICTUS, 2001

C’est au fond du trou que naîtra ce qui est, à mes yeux, l’un des plus beaux disques que le rap français est connu. Au fond du trou puisque jamais on n’a été si loin dans l’introspection.
J’aurais pu mettre n’importe quel morceau de Sol Invictus dans cette playlist, et en parler sur deux pages. Les tiraillements d’un trentenaire qui vient de prendre conscience que le temps fonctionne à sens unique, qui fait le deuil d’une époque révolue. Un thème inédit dans le rap en France, et un morceau singulier tant il est maîtrisé d’un bout à l’autre, de l’écriture à la production.

« Rendez-moi les rampes de spots dans les garages, les regards
Qui cherchent si elle est venue, mon dieu, j’réalise, c’est impossible
C’est mon adolescence que je réclame, la page est tournée
Chill fais toi au fait, que c’n’est qu’au fond des yeux ces journées »

7 // A VOULOIR TOUCHER DIEU – BLACK ALBUM, 2002

Un an après Sol Invictus, ce Black Album est un recueil de chutes de studio de ce dernier et d’apparitions sur divers projets, principalement des Bandes originales. Guère plus joyeux que l’album précédent, Chill nous démontre encore une fois avec « à Vouloir Toucher Dieu » à quel point il maîtrise son art. Morceau truffé de références historiques et religieuses (je vous invite d’ailleurs à décortiquer le détail sur Rap Genius), Akhenaton y explique la façon dont les médias voient le rap, et par extension comment il est perçu par les médias en tant que rappeur.

« Je déteste être présenté comme une possible solution
Moi je fais juste parti des problèmes que nous avons »

8 // 1, 2 – MIXTAPE LA COSCA, 1999

On a tendance à l’oublier, mais quand il s’agit de « juste » plier un beat, Chill est un monstre. Morceau peu connu apparu sur la cassette (puis sur CD via la compil Originale Bombattack Volume 1 en 2001), « 1, 2 » est une démonstration de force, un défilé militaire russe un 1er mai. Pas grand-chose de plus à dire, on a affaire à un exercice de style de haute volée.

« Regarde, ils me disent « vas-y rap large, je fais la beat box »,
C’est ça, mets 5 francs dans le trouduc, j’suis un putain de jukebox,
Considère que si l’métèque est toujours un pion,
Mais que A.K.H. au mic te fait un piercing dans le fion »

9 // P.P.D.L.M. – WE LUV NEW-YORK, 2011

.

.

.

.

Champion de la double lecture, AKH (accompagné d’un Faf Larage exemplaire sur tout l’album), a réussi un coup de génie : nous faire rire avec un enfoiré qui fait froid dans le dos. « P.P.D.L.M. ».
Dépeindre ce qui se passe dans la tête de deux types un peu bas de plafond qui se servent de la crise comme prétexte pour exprimer leur haine au troquet du coin. Tout y passe : l’immigration, le patriotisme, les valeurs familiales…
En gros, la lente descente vers un populisme de bas étage.

« Alors c’est avec Dédé que je fais mes théories,
On nous dit que le danger c’est les météorites,
Pas du tout ! C’est la cité au bout de la rue,
Et les jeunes qui y vivent, c’est un putain de nid à terroristes ! »

 10 // MA CONSCIENCE – CONTE DE LA FRUSTRATION, 2010

Concept hybride, entre feuilleton et clip, « Conte de La Frustration » raconte la descente aux enfers de Daniel. Sans rentrer dans les détails, au risque de spoiler, « Ma Conscience » est en réalité l’éructation de tout le fiel de ce personnage qui vient de se faire larguer, et qui sent qu’il plonge dans l’abysse. Ras-le-bol général, le tout arrosé d’alcool, sublimé par cette interprétation volontairement monocorde d’Akhenaton, à peine rehaussée par les chœurs de Saïd a l’arrière, « Ma Conscience » est juste la voix sentencieuse de la colère de Daniel.

« Les horreurs que je promets n’ont aucune importance,
La dernière chose que j’ai, c’est encore ma conscience. »

Share this Post

Florian ReapHit

Florian ReapHit

Co-Créateur, Co-Rédac Chef chez ReapHit
Tente d'animer tout ça depuis maintenant quatre ans. Master exploitation de rédacteurs. Spécialiste en rhum vieux, vinyles et mauvaise foi.
Florian ReapHit