3.33%, Sopico remplit sa part du contrat

In Vidéos by Florian ReapHit Comments

Sopico ? Les plus attentifs se souviennent du 32ème John Doe ou de ses freestyles acoustiques, guitare en main, les autres eux se remémorent la surprise de Mojo, son premier projet sorti il y a près d’un an. Ajoutez à cela le plus récent, 2075, en collaboration avec Hash24, et tous se rendent compte que le membre du #DojoKlan commence joliment à laisser sa patte parmi les plus intéressants newcomers de la scène parisienne. Bénéficiant d’un gros coup de pouce le mois dernier grâce à A Colors Show et sa mise en image du « Hasard ou la chance » , le rejeton du 75018 continue de faire monter la pression jusqu’à son prochain projet.

Avec « 3.33% », le parisien délaisse guitare acoustique et beats planants pour venir tranquillement plier sa propre intru. Sur le beat, Sopico se balade et s’amuse à insérer influences variées et détails décalés, à l’instar des très reconnaissables bruitages de Super Mario, venant donner un peu de fun aux nappes lourdes et anxiogènes. Une prod qui tape, un mix qui tabasse, il n’en fallait pas plus pour nous permettre d’apprécier pleinement toute la polyvalence de Sopico. Enregistré par son pote Sheldon dans le Dojo de la 75ème session, le titre est une belle réussite.

Des trottoirs crades, aux apparitions fantomatiques des caves et parkings, le membre du #DojoKlan s’extrait du gouffre parisien et pose un univers sombre et réfléchi. Et si parfois la palette large d’influences et le flow peuvent pousser l’auditeur à chercher quelques solides référents, Sopico élude « J’suis le meilleur, à qui tu m’compares ? »

Share this Post

Florian ReapHit

Florian ReapHit

Co-Créateur, Co-Rédac Chef chez ReapHit
Tente d'animer tout ça depuis maintenant quatre ans. Master exploitation de rédacteurs. Spécialiste en rhum vieux, vinyles et mauvaise foi.
Florian ReapHit