Lecture : 2Pac, Me Against the World

In Chroniques by NadsatLeave a Comment

maxime-delcourt-2pac

Des articles, des documentaires, des livres plus ou moins pertinents, et même un futur biopic : il existe aujourd’hui beaucoup de documentation sur 2Pac. Sortir un nouveau livre sur le sujet paraît donc périlleux, mais lorsque l’éditeur s’appelle Le Mot et le Reste, il y a de quoi être curieux. Rédacteur pour Noisey, les Inrocks et Brain Magazine, Maxime Delcourt, l’auteur de Me Against the World, n’en est pas à son premier ouvrage. Il était en effet déjà derrière un livre sur le free jazz, et un autre sur les chansons expérimentales, parus chez le même éditeur.

Maxime Delcourt commence ici par la fin, en retraçant de manière détaillée la dernière journée de 2Pac. La précision des descriptions et la manière de dépeindre les décors et les personnages nous mettent de suite dans l’ambiance. Ne reste ensuite qu’à remonter le fil d’Ariane pour retracer toute la carrière de l’homme en s’agrippant à ses racines. Ses racines familiales tout d’abord, tout un pan de l’ouvrage étant consacré à la vie de Afeni Shakur, et à l’enfance de Pac, chapitre de sa vie qui se trouve être assez peu documenté et qui apparaît pourtant comme particulièrement pertinent si l’on désire mieux comprendre l’évolution de l’artiste américain. On s’attarde ensuite beaucoup sur la jeunesse de 2Pac, et notamment à son rapport à l’acting, autre élément fondateur du mythe. Dès la pré-adolescence, Pac passe déjà son temps à rejouer les scénettes qu’il voit à la télé avant de pousser le curseur plus loin en rejoignant les planches. C’est la naissance du 2Pac « gourou », de l’agitateur, parvenant toujours à s’en sortir par le haut, tirant parti de son identité morcelée.

En replaçant systématiquement son sujet dans son contexte social et historique, Maxime Delcourt en dit long sur l’Amérique noire des années 80 et 90 dont 2Pac est l’une des figures artistiques les plus importantes. Soyons clair, il ne s’agit pas là d’une pure biographie. Si l’auteur travaille autant la question, ce n’est que pour mieux parler de l’œuvre de 2Pac. Les arcs biographiques et les petites scénettes viennent ainsi alimenter les développements sur la musique et le cinéma. L’auteur nous délivre alors tout le processus créatif du rappeur, avant d’aboutir à des analyses poussées de ses disques, mettant parfaitement en corrélation méthodes de travail, contexte social, entourage, et produit fini. On visualise ainsi beaucoup mieux à quoi pouvait ressembler une séance de studio avec l’artiste. On comprend mieux son exigence, et sa volonté de spontanéité qui était poussée si loin que les artistes qui enregistraient avec lui n’avaient le droit qu’à une seule prise.

2pac-9

En s’accrochant de près à la vie de 2Pac, Maxime Delcourt passe au crible toute son ascension dans l’industrie, des premiers succès à la paranoïa totale de sa fin de vie, en passant par l’impact qu’a pu avoir sa signature chez Death Row sur son parcours de vie.

Fait assez rare, la question du 2Pac acteur est aussi particulièrement travaillée par le biais de nombreux témoignages de personnes l’ayant côtoyé sur les plateaux. Le potentiel dramatique dingue de 2Pac est ainsi mieux mis en avant, car malgré une carrière limitée, et un nombre de réussites assez restreintes, l’on sentait clairement quelque chose chez le jeune homme, à tel point qu’il était parfois comparé à James Dean. Neil H. Moritz lui-même lui promettait qu’il serait une grande star s’il patientait une dizaine d’années, ce à quoi Tupac Shakur avait répondu qu’il ne serait plus en vie à ce moment là. Me Against the World fourmille de petites anecdotes de ce style.

A moins que vous soyez un expert total sur la question, vous en apprendrez forcément beaucoup sur 2Pac. Mais ce qu’il y a de particulièrement marquant, et qui fait l’un des intérêts majeurs de ce livre, c’est la manière dont Maxime Delcourt raconte son histoire. Son sens du storytelling et sa manière de resituer l’action font de cet ouvrage un véritable page turner, sans que jamais cela ne tombe dans la gratuité. Ce parti pris permet réellement d’apporter un autre niveau de lecture sur la question. Si l’on ajoute à cela une documentation particulièrement fournie, et des analyses musicales érudites, on a à faire à un ouvrage essentiel pour quiconque s’intéresse à l’histoire de 2Pac, tout en apportant un vrai regard sur l’histoire intime des Etats Unis des années 80 et 90.

Achetez « 2Pac, Me Against the World » de Maxime Delcourt aux éditions Le Mot et le Reste

Share this Post

Nadsat

Nadsat

Rédacteur chez ReapHit
J'aime les commentaires indignés d'auditeurs de rap, et quand les filles mettent des petits cœurs sous mes articles. Et la musique aussi.
Nadsat

Les derniers articles par Nadsat (tout voir)