On veut des feats ! 20 collabs qui feront (peut être) 2017

In Dossiers by Florian ReapHit Comments

Ah qu’on les aime dans le rap français, nos featurings… Ces vrais moments de fraternité virile, d’osmose musicale. Pan entier de la culture rap, révélateur de l’influence des maisons de disques dans les années 90, expression d’intérêts communs tout autant que respect mutuel aujourd’hui, les associations d’MC intriguent et fascinent. Du trio Despo/Esco/Lalcko en passant par la connexion Larusso-B.Real, les partages de micro dans le rap ne manquent pas.

La fin du premier semestre approchant, portés par la frustration de ne pas avoir encore tout écouté, tout imaginé, nous nous sommes prêtés au jeu des probabilités et avons tenté, aidés par la méthode très scientifique de l’approximation, d’imaginer ce que nous réservait le reste de l’année. Entre fantasmes, délires et prédictions, voici 20 featurings, parmi tant d’autres, qui pourraient bien marquer 2017.

Probabilité :
0%
Alkpote feat Bobby Lapointe – Ta pupute t’a quitté

Parce que : Tous deux atypiques et boute-en-train de la provoc’ à leur manière, Alkpote et Boby Lapointe sont les rois des onomatopées personnalisées. « Quoi tu aimes mieux les nouilles au beurre, moi j’préfère ta soeur » ; si Katie est remplacé par « pupute », ne vous méprenez pas, Bobby Lapointe était bien l’empereur de la crasserie des années 60 et puis quand ça parle des soeurs, quelle que soit l’époque, on connait la fin de l’histoire. Leur collaboration idéale ? Un freestyle sur une instru wallsée, à propos de Sadisme et Aragon.

Pourquoi ça ne se fera pas : Parce que Boby Lapointe est mort. Et aussi parce qu’il n’est ni des Pyramides, ni du 91, ni rappeur. Malgré tout, avec ces Survivants de l’Enfer, on peut s’attendre à tout et on continuera donc d’attendre, en se régalant de leurs métaphores pâtissières en commun. Maëlle.


Lucio Bukowski feat Vîrus, Fuzati – Vive les Gens

Parce que : On connait l’amour de Lucio Bukowski pour les plumes écorchées, les rimes à vif. Toujours ravi de partager le micro avec les MC qu’il respecte, le lyonnais à déjà mélangé son spleen avec Arm ou Veence Hanao. Pourtant c’est auprès de Vîrus et Fuzati que le Lucio semble prédestiné à rapper. Noirceur, cynisme, vécu et intellect, les déceptions de Ludo sont faites pour se mêler à la désillusions de ses pairs.

Pourquoi ça ne se fera pas : L’association musicale entre les trois rappeurs sonne comme une évidence. Malheureusement Fuzati ne rappe jamais mieux que sur ses prods et Vîrus est particulièrement tatillon sur le choix de ces dernières. L’entente entre les deux hommes risque de se révéler compliqué, sans compter que Fuzati se fout royalement des featurings. A noter que la probalité dépasse les 80% pour le duo Lucio-Vîrus. Florian.

Probabilité :
0%

Probabilité :
0%
Dany Dan feat Alpha Wann & Ill – Attitude

Parce que : Du style. Des rimes. Une attitude. Les similitudes liant ce trio ne sont plus à prouver. Une écriture faite d’images qui pètent à l’oreille de l’auditeur, du charisme et tout autant de technique. Véritable frise chronologique du rap français, l’association semble n’avoir pour seul défaut que sa trop grande évidence.

Pourquoi ça ne se fera pas : Parce que la carrière et les associations de ces trois là sont quelques peu imprévisibles. Après tout Dany Dan est occupé à défendre le nouvel album des Sages Po et à jouer le GO sur la tournée l’Age d’Or, Alpha Wann semble de moins en moins friand de featurings, et Ill ne doit s’être toujours pas remis du lynchage public et du silence médiatique autour des derniers morceaux des X. Florian.


Triplego feat Bones – Montreuil Goths

Parce que : Triplego a toujours revendiqué sa passion pour la musique de Bones, et ce dernier semble facilement dénichable via Internet. Et parce que Bones, dans sa version la plus nuageuse, s’adapterait parfaitement aux productions de Momo Spazz pour un couplet en passe-passe avec Sanguee.

Pourquoi ça ne se fera pas : Parce que Triplego n’a pas l’air très branché par les collaborations Internet, et parce que Bones est de toutes façons trop occupé à écrire quatre albums en même temps. Nadsat.

Probabilité :
0%

Probabilité :
0%
Orelsan feat VALD – Sully Punchline

Parce que : Valentin et Aurélien t’invitent à passer la St-Valentin dans un Stripclub et t’as intérêt à laisser ta pruderie au vestiaire. Megadose de provocations et autres boutades pour un résultat haut en couleurs (à dominante de blanc), pour le meilleur et surtout pour le pire. Car si on oublie le fâcheux épisode Casseurs Flowteurs, Orelsan et Vald ont tout pour s’entendre, et nous régaler d’odes à l’amour et à la bienséance.

Pourquoi ça se fera : Parce que Vald serait ravi de faire un nouveau clip avec des hardeuses, et qu’Orelsan pourrait en dire plein de choses politiquement incorrectes. On peut espérer un album, carrément, avec Ségolène Royal et le Grand Orient de France en collabrations, sponsorisé par MSN. On attend donc la tournée des cours d’appel de France, avec impatience. Maëlle.



Metek feat Despo Rutti – 3ème Guerre Mondiale

Parce que : Imprévisible. Impossible de savoir ce que pourrait donner une telle association tant les personnages sont impulsifs, leurs univers explosifs. Deux poids lourds du mic, prêt à lâcher « des 16 mesures qu’en fond 18 », la rage au ventre, les semelles collées au bitumes. Despo Rutti, en featuring est un monstre, et Metek jamais en reste.

Pourquoi ça ne se fera pas : Se fera, se fera pas… sur ce coup là, on serait bien malin de se prononcer. Les deux hommes sont des habitués de la vie nocturne, et Paris la nuit, c’est petit. Mais si l’idée semble alléchante, il ne s’agit peut-être pas du meilleur moment pour envisager une collaboration. La proposition est lancée. Avis aux intéressés. Florian.

Probabilité :
0%

Probabilité :
0%
Rochdi feat Hamé – Hardcore sur la Mesure

Parce que : Entre le tonton de La Rumeur et la brutal Rochdi, l’association pourrait être tout aussi violente que surprenante. Interroger les limites morales, les contraintes sociales, les repousser, choquer toujours plus, faire réfléchir. Dans des styles bien distincts les deux rappeurs partagent les mêmes passions. Alcool, voix rocailleuses et flow tranchants, un featuring entre Hamé et le rappeur le plus hardcore du 13ème arrondissement, c’est ce que le peuple demande.

Pourquoi ça se fera pas : Difficile d’imaginer la brutalité de Rochdi soumis aux règles de structures du morceau rap. Couplet, refrain, passe-passe, très peu pour lui. Rochdi ne se mélange pas et la bête assassine seule. Gare au talentueux concurrent attiré par l’odeur du sang. Florian.


Nekfeu feat Biffty – La belle et la bête

Parce que : Imaginez un repas de famille ; le premier de la classe raconte sa dernière étude sur Saturne en Réalité Augmentée, pendant que son frère, la Mauvaise Graine, le punk éhonté, graille l’intégralité de la tablée. Voilà le clip qui réunira le Cyborg et le Souyon, le son qui fera rimer douceur, banger et burger. Technique consensuelle et instinct déchainé main dans la main, centre-ville et 93 réconciliés… Un véritable conte pour enfant à la sauce Souyeland.

Pourquoi ça ne se fera pas : Parce que très minces sont les chances que Nekfeu se mette au punkeries culinaires ou Biffty au politiquement correct. Et parce que même si Biffty devenait roi du rap, il serait encore bien trop sale pour les groupies de Nekfeu. Shockwave. Maëlle.

Probabilité :
0%

Probabilité :
0%
Krisy feat Hamza – Oh ma Babymama

Parce que : Deux rappeurs à la double casquette de beatmakers, deux amoureux du RnB et des femmes, deux lumières bruxelloises éclairant de plus en plus loin. Hamza et Krisy, membres de premier plan de l’avant garde belge, semblent être faits pour collaborer. Plus qu’un simple single, on pourrait même espérer une mixtape Souncloud, le format attitré de la nouvelle génération qu’ils représentent. Un feat en forme d’ode à faire ça Suave depuis les Paradis d’amour.

Pourquoi ça se fera : Parce qu’ils bossent avec les mêmes personnes, s’inspirent des mêmes vibes et font danser les mêmes gogo danseuses. Ce n’est sûrement qu’une question de temps avant qu’Hamza et Krisy ne soient Erotiquement Vôtres, pour le plus grand bonheur des babymamas du plat pays et même d’au-delà des frontières. Maëlle.


Isha feat Joe Lucazz – Tony Hawk remix

Parce que : Joe Lucazz est inimitable. Ovni musical aussi surprenant qu’hypnotisant, le rappeur a développé un personnage froid mais attachant. Un univers rappé, avec ou sans l’aide du beat, fait de principes, de ruelles sombres, d’espoirs et de rendez vous nocturnes. Cette plume, on l’a retrouvée chez Isha. Beaucoup de style et de technique pour deux personnages uniques. Ça mérite bien un feat.

Pourquoi ça se fera : Parce que les deux hommes sont des marathoniens du rap et qu’il n’y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas. Avec la sortie de No Name 2.0 cette année, et un buzz à entretenir pour Isha, ils auraient tort de se priver de ce mélange si alléchant. Du style, des phases et des excès. La grand’ classe mimile. Florian.

Probabilité :
0%


Probabilité :
0%
Akhenaton feat Jazzy Bazz & Youssoupha – Passe moi le peigne j’ai un truc sur la langue

Parce que : Bernard Pivot rêvait d’être un cheveu sur la langue de Deschamps, alors pourquoi pas rêver ! On peut s’imaginer Didier sélectionner un trio d’attaquants dyslexiques pour un match anthologique, du rap au poil de la plume, frappe enroulée sur le bitume.

Pourquoi ça ne se fera pas : Parce qu’aucun ingé-son n’acceptera de mixer ça. Jamais. Et qu’Akh ne restera pas Chill face aux gestes techniques estampillés PSG de Youssoupha et qu’il n’est pas prêt à inviter quelqu’un ayant la voix du 12ème homme parisien sur un morceau. Théo.


Slimka feat Doums – Mambo Mamadou

Parce que : Slimka-Doums ? Non, on ne s’est pas contenté d’associer deux renois avec des locks. En y réfléchissant bien, les deux hommes dégagent plus d’un point commun. Rookies dans l’ombre, les deux rappeurs ont déjà démontré leur capacité d’adaptation, leur insolence, et leur créativité débridée. L’association sur papier est explosive.

Pourquoi ça se fera : Parce que les deux rappeurs sont à un point charnière de leurs carrières. L’un venant de sortir son projet, l’autre s’apprêtant à le faire. Les contacts se font, les feats se forment. Sans compter que cela permettrait à Slimka de s’offrir une visibilité plus prononcée au sein du public parisien, et à Doums de s’extraire de ce même microcosme. C’est donnant-donnant pour la mula mula. Florian.

Probabilité :
0%

Probabilité :
0%
Seth Gueko feat Reta –  HH comme double Hache

Parce que : Rappeurs respectivement héritiers du punk et du métal, leur collaboration ne pourrait qu’être différente et mènerait forcément le rap Jusqu’à l’Extrême. « Plus de place pour s’piquer comme Iggy Pop » ; l’un comme l’autre élèvent le tatouage comme un élément à part entière de leurs identités et de leurs esthétiques toujours très travaillées. Reta le déchaîné et Seth Gueko le découpeur de 16 ; à eux deux ils devraient pouvoir marquer le hip hop de ses deux haches.

Pourquoi ça se fera : Parce que Seth Gueks, après l’inattendu et très réussi featuring avec Hamza, est prêt à tout et à bien le faire. Et parce que ce feat serait l’occasion pour les deux larrons de rapper ce qu’ils ont en commun : l’extrême, et avec les bons mots. Maëlle.


Booba feat Mykki Blanco – Drag King

Parce que : Après tout, Booba a bien mouillé le maillot pour un clip avec Queen Christine. Si Mykki le drag, Dieu jugera dans la fumée de sa clope de ce qu’il adviendra. 20 ans de carrière comme égérie de la masculinité exacerbée, ça vaut bien un petit contre-pied, non ?

Pourquoi ça ne se fera pas : Parce qu’on a déjà vu Booba siffler des cartons roses lorsque certains ont ramené leur équipe de trans sur la piste de danse. Théo.

Probabilité :
0%

Probabilité :
0%
Damso feat Ichon – Une âme pour deux Remix

Parce que :  Ichon rappe comme « si il était un fils de pute » sur son dernier EP. Damso couche accidentellement avec sa mère, incarnée par une prostituée, dans un storytelling hallucinatoire. « Une âme pour deux » semble créée pour être une collaboration entre les deux hommes. Un loupé à rattraper !

Pourquoi ça se fera : Romantisme noir, goût du concept, maniement de la cruauté, l’univers des deux artistes se marieraient à merveille. Les deux hommes semblent aussi avoir une base de public commune. On a tous à y gagner ! Nadsat.



Fabe feat Espiiem – Maison de Retraite

Parce que : Ce serait une connexion en scred, un cas de conscience aux allures de dilemme. Un featuring d’orfèvre, un spectacle de haute voltige. Une lettre aux résidents, aux rappeurs contemporains qui évoluent et tendent vers la lumière à l’ombre des mouvants et de la noblesse de leur impertinence.

Pourquoi ça ne se fera pas : Le premier s’en est allé marcher sous d’autres cieux, a tourné dos au rap pour embrasser Dieu. Quant à Espiiem il a éteint le micro pour se lancer dans l’orfèvrerie, a remis le katana dans le fourreau pour se tourner vers la musique côté industrie. Théo.

Probabilité :
0%

Probabilité :
0%
LK de Hotel Moscou feat LOAS – Buvards

Parce que : Ce serait la réunion de deux vécus atypiques du rap français. Deux artistes qui semblent partager un même goût pour le brouillage des frontières entre l’intime et le fantasme, et avoir quelques expériences communes sur lesquelles discuter.

Pourquoi ça se fera pas : Aucune raison valable ! Même si les deux artistes n’habitent pas la même ville, il reste Internet. Donc on arrête de glander et on s’y met. Hop hop hop. Nadsat.


MC Solaar feat JP Manova – Capoeira sur le Galactica

Parce que : Chiens de garde sans vouloir être puristes, les deux acolytes partagent aujourd’hui la même image de tonton du rap. Garants des belles lettres et d’une certaine vision de l’écriture hip-hop, les deux hommes pourraient se compléter à merveille dans une joute verbale aux doux relents de nostalgie.

Pourquoi ça se fera : Parce que c’est désormais officiel, MC Solaar ressort un album cette année, et que pour cela, il a bien fallu s’entourer. Responsable, peut être malgré lui, du retour de Solaar sur les réseaux sociaux, nul doute que JP a apporté soutien et expertise à son poto dans la réalisation de ce nouveau projet. Un featuring semble dès lors évident. Florian.

Probabilité :
0%

Probabilité :
0%
Joke feat Freeze Corleone –  Triomphe

Parce que : Ça fait des années que Joke parle de lean, et enfin le 667 en fait une marque de fabrique ; un bon point de départ à une collaboration qui ravirait à la fois les souterrains lyonnais et les hangars montpelliérains. Deux rappeurs emblématiques et pionniers dans leurs genres respectifs ; on peut attendre du mélange de l’énergie de Jokeezy et de la vibe du Chen Zhen qu’il soit un cocktail exposif. Une Recette à présenter dans un clip UltraViolet tourné en Asie, au style épuré et affirmé.

Pourquoi ça ne se fera pas : Parce que ni l’un ni l’autre n’est parisien, et que c’est généralement un bon élément de rapprochement musical. Joke et Freeze Corleone sont deux artistes trop inventifs pour ne pas avoir, un jour, envie de ce genre de feat atypique. Deux des punchlineurs les plus prolifiques de l’hexagone, dans deux registres différents ; on peut espérer un véritable régal pour les oreilles, livré avec minerve. Maëlle.


Kanye West feat PNL – All the Fame

Parce que : Artistes à la musicalité inspirée, sur le devant de la scène, l’Utralight Beam est sur Kanye West et PNL. Si on laisse de coté le fait que les collaborations entre francophones et anglophones ne fonctionnent (quasiment) jamais, ce feat entrerait immédiatement Dans La Légende. S’associer à un duo de frenchies dont l’un s’est fait recaler des US renforcerait la street cred’ de Kanye, quelque peu entachée depuis sa rencontre avec le Donald. Et de leur coté, NOS et Ademo trouveraient enfin le feat à leur niveau ; ils voulaient le monde, ce sera Kanye ou rien.

Pourquoi ça ne se fera pas : Parce que Kanye ne comprendrai pas du tout l’intérêt d’être QLF et de faire un clip sans célébrités. Et parce que les PNL n’accepteraient jamais de le backer sur I Love Kanye, question d’amour propre. On s’en tiendra donc à Lunatic ; Akon et Booba c’était bien déjà. Maëlle.

Probabilité :
0%

Share this Post

Florian ReapHit

Florian ReapHit

Co-Créateur, Co-Rédac Chef chez ReapHit
Tente d'animer tout ça depuis maintenant quatre ans. Master exploitation de rédacteurs. Spécialiste en rhum vieux, vinyles et mauvaise foi.
Florian ReapHit