Emission du 24 Septembre

ReapHit s’associe aux Impromptus, cette émission matinale diffusée le mercredi de 7h à 9h sur les ondes de CISM 89,3 FM, la radio étudiante de l’Université de Montréal (rien de moins que la plus grande radio universitaire francophone au monde !). Chaque semaine, vos québécois Sam Rick et JF Harvey vous proposerons un programme atypique : Rap x Politique x Sport x Humour. Des discussions sur des sujets chauds en matière de politique et de sport, agrémentées par une sélection musicale 100 % rap émergent. Êtes-vous prêt pour votre expérience Impromptus ?

___

Cette semaine aux Impromptus on jase des folies d’Ezra Levant concernant Justin Trudeau et on revient sur le discours d’Emma Watson à l’ONU et des possibles conséquences qu’entraînera ce geste. On analysera également le climat en vigueur à la Chambre des Communes. Garderie ou grande institution démocratique?

Difficile de le savoir parfois! On terminera finalement avec une discussion sur les gardiens de buts dans la Ligue Nationale de Hockey (LNH) et pour le volet cuisine : le pain aux bananes est à l’honneur. MIAM!

Comme le veut le rituel, notre DJ Ricky-Des-Neiges nous bombarde des dernières ‘’dope’’ du moment dans l’univers du rap jeu avec Guts, Edo. G, Apollo Brown & Ras Kass, Lezestis, Dézuets d’Plingrés, L’Hexaler, Deux Lyricists, Indepanda, Lomepal, Jai Nitai Lotus, Cam The Wiz & Factor.

Playlist :

Guts ft. Patrice & The School Voices NYC – Want It Back (Hip Hop After All)
Gaiden, Dr Kimble, Débill Sass & Tidess ft. Aladoum – La Rue (Grandline)
Edo.G  ft. Camp Lo – Love (After All These Years)
Apollo Brown & Ras Kass ft. Pharoahe Monch & Rakaa Iriscience - H20 (Blasphemy)
Dramatik – Ghetto Folklore et Génétik (Radiothérapie)
Reptile Rampant ft. DJ Phak – My Brain React (Single)
Lezestis ft. Les Michel Chartrand  – Je Me Souviens (Lezestis)
Dézuets d’Plingrés – Bilan Du Printemps (Inédits Vol.2)
Oligarshiiit – Sure Shot (Les Trois Royaumes)
L’Hexaler, Osir, Halee – On Va Manger Le Monde (Dès Le Depar Vol.2)
Deux Lyricists – Le Groove Du Temps (Des Mesures Pour S’Aider)
Indepanda – Exotic Species (XLR Hate (2/3) – Back And Forth)
Hilltop Hoods – Recapturing The Vibe (The Hard Road)
Lomepal – Auto-Justice (Seigneur)
Jai Nitai Lotus ft. The Narcicyst – New Ways  (Acknowledgement)
Eman X Vlooper – Tirer des moves (XXL)
Factor ft Cam the Wiz – Your Boyfriend’s Back  (Single)
Beeyoudee & Tali White – Has Been (Compilation Des Talents Disparus Vol.2)
L’Argent de la Drogue – Adieu (No Future)
Da Grassroots ft. Schism - Black Dove (Passage Through Time)

.

Akhenaton // Mon texte, le savon part III

Un nouveau morceau d’Akhenaton est un évènement qui dépasse de loin le carcan étroit du microcosme rap. En 25 ans de carrière et d’activisme, Akh a réussi à ancrer ses œuvres dans une culture populaire, touchant trois générations d’auditeurs, grâce une sincérité sans égale. Alors quand Chill annonce un nouvel album solo, c’est un ouragan qui s’abat sur les discussions de comptoirs rapologiques.

Il faut dire que l’Américano a le don de nous ramener à notre essence, nous faire redevenir cet adolescent passionné. Celui qui courait chez le disquaire se procurer les nouveautés, rentrait walkman vissé sur les oreilles, et passait des semaines à rapper tout l’album jusqu’à connaitre la moindre mesure par cœur. Le même gamin qui devant les murs de sa chambre s’imaginait sur scène avec le groupe, donnant la réplique à Chill et Tonton Shu devant un Dôme de Marseille plein à craquer. Sur les murs de ma chambre

« Inutiles nos luttes sont rendues,
Quelques euros saupoudrés lèvent une armée de vendus,
Prête à passer tous les voisins sous le fil du couteau,
Au nom du baril, du fric et de Monsanto »

Imaginer un nouvel album solo nous fait immédiatement nous remémorer le tableau de chasse du monsieur, Métèque et Mat, Sol Invictus, le Black Album, Soldats de fortune, IAM et ses innombrables apparitions (discographie à laquelle nous avons consacré un « 1 Artiste…10 Morceaux » ici). Tous comportent leur lots de chefs d’œuvre, d’innovations et de souvenirs, renvoyant bien souvent l’auditeur à ses propres tranches de vies dont les morceaux d’Akhenaton furent la bande son.

Parce que l’on a grandi avec, et grâce à la sincérité inégalée de ses textes (les lecteurs de La Face B le savent bien) , Akhenaton fait partie des artistes que l’on connaît, que l’on s’approprie. Et comme l’intégralité de sa discographie s’entremêle dans une longue biographie, lorsqu’Akh annonce qu’il a bouclé sa trilogie « Mon texte, le savon » pour Je suis en vie, c’est religieusement que les auditeurs attendent la fin de l’histoire.

« On ne chevauche pas le destin à coups de bâton, 
On fera couler cette encre pour celles et ceux qui attendent,
Je t’assure, aucune tempe au bout du canon,
Et tous les jours, je vends ces rimes comme un savon »

A l’heure de diffusion, tout le monde retient son souffle, concentré. En bons élèves attentifs les rappeurs ont sortis la feuilles blanche pour prendre des notes, et tout le monde tend la joue pour recevoir sa calotte tant attendue. Les darons ont appelé leurs fils devant l’écran, les fous de funk ont rangé les paillettes, les haterz sont présents, attentifs au moindre faux pas. Allez, avouons le, même Dee Nasty a posé son whisky, et Afrika Bambatta baissé le bras pour écouter cette « partie 3 » .

Analyser un texte d’Akhenaton, c’est analyser des tranches de vies, nous ne nous y risquerons pas. On notera simplement qu’après la réorchestration de l’instrumental originel, le thème de Roméo et Juliette, dans la « Part 2 » , Chill a préféré changer d’univers et rejouer la mélodie d’ « Un singe en Hiver » dans une douce nappe japonisante. Le clip renvoie bien évidemment à la vidéo de la « partie 1 » , treize ans plus tard. Un ultime hommage, pour ceux qui lui ont tenu la main et ceux qui l’ont lâchée, pour ceux qui firent ses joies et ceux qui l’ont gâchée, pour ses soleils et ses lunes…

« On attend pas la chance, on crée l’occasion… »

Le clip s’achève laissant l’auditeur baigné d’un sentiment béat ; la fin d’une douce berceuse rassurante et pleine d’espoir : Ne t’inquiète pas, papa est là.

___

N’oubliez pas de rejoindre la page Facebook de ReapHit, ainsi que le fil Twitter.

___

ReapHit Traclisk Akhenaton Je suis en vie

.

Young Thug // Danny Glover

En 1965, Roman Polanski revenait avec l’un de ses plus grands films claustrophobes : Répulsion. On y découvrait une Catherine Deneuve angoissée, affrontant ses traumatismes mentaux en se faufilant au travers de mains hostiles, sortant directement des murs du couloir. Young Thug, lui, cela ne lui fait pas peur, et il va même jusqu’à se réfugier auprès de ses mains, les laissant lui caresser le corps, tout en se pelotonnant contre elles. Il faut dire que cela fait bien longtemps qu’il a vendu son âme à la croisée des chemins, échangeant la source de sa spiritualité contre un talent musical sans pareil.

« Danny Glover«  , c’est un labyrinthe mélodique dans lequel les envolées vocales, les parties rappées et les adlibs s’entrechoquent pour créer un ensemble freestyle mais compact, comprenant des portes d’entrée multiples, et dans lequel chaque tentative rythmique pourrait devenir une référence en la matière.

Le clip aux tonalités rouges nous montre Young Thug sous toutes ses formes. Il est tantôt le petit trappeur bestial d’Atlanta, tantôt le Dracula aristocrate de Coppola. Mais Young Thug, c’est surtout un formidable aspirateur de tendances : un véritable vampire qui aurait sucé le sang de toutes les tendances modernes pour mieux le recracher après une bonne sieste digestive.

Ne reste plus qu’à patienter jusqu’à la sortie de Metro Thuggin qui commence à se faire attendre…

___

N’oubliez pas de rejoindre la page Facebook de ReapHit, ainsi que le fil Twitter.

___

.

ReapHit That Shit #1 – Septembre 2014

Nouveau rendez-vous mensuel : c’est le lancement officiel de nos playlists ReapHit That Shit. Après un tour de chauffe efficace et notre hors série « Aternative Summer Rap Up » , c’est désormais chaque mois qu’une personnalité médiatique du moment sera choisie pour introduire notre résumé de l’actualité musicale Hip-Hop. Une heure de son dans une playlist maison pleine d’amour.

___

Cette cuvée ReapHit That ShitSeptembre 2014 débute avec la dose d’insolence nécessaire à toute bonne playlist rap, featuring ton gangster préféré. Très vite contrebalancé par un retour au Hip-Hop after All et un extrait du très bon projet de Gutsl’ex producteur d’Alliance Ethnik (que nous avons interviewé ici). On laisse ensuite Caballero haïr tout le monde dans « Mr No » alors que Kendrick Lamar le raisonne comme il peut dans « I (Love Myself) » : « Avant d’aimer les autres, aime toi toi même ». Tout un programme.

Alpha Wann démontre une fois de plus – cf Alph Lauren – qu’il est terriblement au dessus de ce rap jeu parisien et bien loin d’une nouvelle scène fade et aseptisée dans un morceau coup de poing à la technicité impressionnante, tenant allègrement la musicalité d’un QuESt ou Raz Simone (que nous présentions à travers Cognitive Dissonance ici) . Lomepal quant à lui, a définitivement balancé Cette foutue perle et revient blafard et hargneux dans une chasse aux Judas intitulée « 1/12 ».

A peine le temps d’aiguiser les couteaux que Jeezy nous offre un petit bout de son Autobiography (analysée plus en détail ici) en featuring avec le sacro-saint Jay Z alors que Curren$y préfère nous donner sa vision de « Music n’ History » sur un beat on ne peut plus smooth. Edo.G lui, résumera à l’extrême, sur une prod de Pete Rock, pour ceux qui n’avaient toujours pas compris : « We make Music ». Merci Edo pour cette précision. On laissera Doom refiler ses Spécials Herbs à Bishop Nehru dans un extrait convaincant du très médiatisé NehruvianDOOM, quand le guerrier Sept viendra enfin remettre les pendules à l’heure sur une prod de Mr Ogz.

Et puisque nous aimons décidément passer du temps auprès de Makalanous nous accordons une nouvelle escale en Suisse avec un extrait drôle et décalé de Varaignée Part 1 (que nous vous présentions ici) et laissons à Ichon le plaisir de prouver toute l’originalité d’une nouvelle scène qui ose avec un morceau street terriblement efficace.

On achève enfin notre heure de nouveauté avec la douceur de Mister Alv et un extrait d’I am a Sweet Soul (que l’on vous a fait découvrir ici). Sarko trouvera une nouvelle fois les mots pour conclure avec tout l’aplomb et l’honnêteté qui le caractérise. L’attitude mon gars. l’attitude….

___

N’oubliez pas de rejoindre la page Facebook de ReapHit, ainsi que le fil Twitter.

___

.

Emission du 17 Septembre

ReapHit s’associe aux Impromptus, cette émission matinale diffusée le mercredi de 7h à 9h sur les ondes de CISM 89,3 FM, la radio étudiante de l’Université de Montréal (rien de moins que la plus grande radio universitaire francophone au monde !). Chaque semaine, vos québécois Sam Rick et JF Harvey vous proposerons un programme atypique : Rap x Politique x Sport x Humour. Des discussions sur des sujets chauds en matière de politique et de sport, agrémentées par une sélection musicale 100 % rap émergent. Êtes-vous prêt pour votre expérience Impromptus ?

___

Grosse émission pour la « vraie » première édition de la nouvelle saison des Impromptus ! On discute de la saga entourant le choix (ou non-choix) du prochain capitaine du Canadien de Montréal. On est content que ce soit fini, on était pu capab’ d’entendre les journalistes jacasser là-dessus 24h/24.

On analyse ensuite la pertinence des fameuses « cartes de points » qu’on retrouve dans quantité de commerces de nos jours. Sam et JF vous font part de leurs préférences. On parle ensuite du phénomène des « pools », en constante expansion depuis quelques années et qui a gagné un adepte supplémentaire EN JF depuis quelques années!

On termine finalement en discutant de la consécration spectaculaire de « Série Noire », émission saluée par la critique mais boudée par les auditeurs qui préféraient majoritairement son compétiteur de TVA, « Les Jeunes Loups ». Qui suivre? Le nombre ou l’expertise?

En musique, notre jeune loup Ricky-Des-Neiges nous a encore une fois balancé une grosse playlist de rap émergent avec des nouveautés de Hannibal King, Poska & Bonat (LCV), Dézuets d’Plingrés, Eman & Vlooper, 3 morceaux issus du deuxième volet de la nouvelle compilation belge Dès Le Dépar de Give me 5 Prod. avec L’Or Du Commun, CONVOK et Webster, Cheak13, Arkeologists Productions & Unknown Mizery, Halfcut et STICK. Fous rires garantis tout au long de l’émission! Nos deux animateurs étaient contents de se retrouver et ça parait, le tout…. saupoudré…. d’érotisme. On en dit pas plus!

Playlist :

Hannibal King feat. Bub Styles and ARXV – Tangerine Dream  (Floral Prints)
Poska & Bonat (LCV) – Pour Tout Lâcher (Single)
Dézuets d’Plingrés – Ça Me Suffit (Inédits Vol.2)
Monk.E – Chers Elohim (Initiatique)
Smif N Wessun – P.N.C. (Dah Shinin’)
Anton Serra – Navigator (Frandjos)
Rocé feat. Jp Manova – Actuel (Gunz’n’Rocé)
Why? – Thirteen On High (Mumps, Etc.)
EMAN X Vlooper – Les pauvres (XXL)
Def 3 – Life Line (Hug Life)
L’Or Du Commun – Griseville (Dès Le Depar Vol.2)
Convok – Plus Belge La Vie (Dès Le Depar Vol.2)
Webster – Reste Vaillant (Dès Le Depar Vol.2)
Cheak13 – Zombie (Refus Global)
CeasRock – 10.5 (Zero Gravity EP)
Arkeologists x Unknown Mizery – Leaches (The Love Tape)
Halfcut – Definition Of A Rap Flow (Contest Entry)
Stick- Mémoires d’un Sale From’ (1 MC 2 Plus)
Ben aka Lindien & Chukk James – Irrassasiable (De Part Et D’Autre)

.

Pro Era // Hail Razor

Nouveau clip du Progressive Era pour illustrer Hail Razor, extrait de la dernière mixtape du collectif, The Shift (27.05.2014). Un clip moyen, mais un trois bons couplets d’A la $ole, Dessy Hinds et surtout CJ Fly, qui fait définitivement la différence.

Un texte vif, gâché à l’écoute par la censure des quelques grossièretés du texte, dont le titre annonce la couleur : un hommage explicite à 2Pac, mais n’allez pas croire que les petits du Pro Era regardent leurs anciens genoux à terre ; les trois rappeurs s’inscrivent de manière assurée dans la lignée des Killa Bees et Jay-Z, et semblent donc s’épanouir dans la plus pure tradition new-yorkaise… malgré l’évocation du titre : « I bump shit from Long Beach, I call it treason », A La $ole est plutôt clair.

« They think the RZA’s back or the GZA’s back or the Jigga’s back,
No sorry to disappoint it’s just this nigga killing tracks »

Hail Razor est un vrai titre de collectif, puisque l’on retient moins les couplets égotrip de chacun que le message global du morceau : nous sommes les nouveaux enfants terribles (hellraiser) du hip-hop new-yorkais. Bien que l’on sache le crew plutôt sage, musicalement, on ne peut qu’être d’accord : à ce rythme-là, le Pro Era va encore faire trembler quelques appareils auditifs. Rappel calendrier : Joey Bada$$, leader désigné du crew, sera au Trianon (Paris, 75018) le 29 novembre prochain, n’oubliez pas votre place ! En tout cas, ReapHit y sera.

« Sharp off the tongue like the blade of a razor,
Never taking orders like a god damn waiter
Reppin New York like my name Walt Frazier,
Man my momma angel but I been hellraiser »

pro-era-hail-razor-music-video-2

N’oubliez pas de rejoindre la page Facebook de ReapHit, ainsi que le fil Twitter.

___

.

Mr Ogz feat Le Sept // Beatnik

Les Welsh Recordz ? Le duo de beatmakers devrait commencer à vous dire quelque chose, et nos lecteurs les plus assidus se souviendront surement de notre interview éthylique avec Ill Heaven. 4 ans après The Saoul Brotherz, c’est seul que Ogz décide de cuisiner et nous annonce Battements, nouvel album de 21 titres aux univers divers et aux invités alléchants, prévu pour la mi octobre. Parmi ces invités, Le Sept, infatigable kickeur parisien, et moitié du mythique duo Sept & Lartizan.

« On dirait que j’emmerde le rap français et c’est réciproque… »

Hadès renfile les gants sous la houlette de Mr Ogz, pour un retour sur le ring flamboyant. « Dans ce business, j’suis un beatnik »  : un pur produit des années 60 anticonsumériste par essence, refusant la société bourgeoise par principe. Alors forcément, dans ce contexte, les sentences tombent et les baffes de darons virevoltent.

En guerre contre l’industrie musicale et ses représentants, de la nouvelle scène aseptisée aux vieux croulants, Sept sort nonchalamment sa fine lame pour découper à coup de bons mots et d’assonances extraterrestres le beat guerrier de Mr Ogz.

« Si peace, love, unity c’était fun : on serait tous des shleus » 

Côté réalisation, c’est Ogz lui même (photographe de métier) accompagné de BobbyMilk (la légende) qui s’y collent pour un clip fait main, original et efficace. Pellicule gribouillée aux feutres d’enfants et clins d’oeil disséminés par centaines laissant un seul mot d’ordre : #SVBDP

___

N’oubliez pas de rejoindre la page Facebook de ReapHit, ainsi que le fil Twitter.

___

Retrouvez Mr Ogz feat. Le Sept, Grems, A2H, Samm, Perso, Starlion, Ahmad, Veerus… sur Battements (le 20 octobre, en précommande CD-vinyle) et les premiers extraits sur la chaîne youtube des Welsh Recordz.

Reaphit Battements Mr Ogz

 

 

JONES X STRADIVARIUS // Sombres

Sombre : adjectif ; Se dit d’un lieu peu éclairé, où la luminosité est faible ; Se dit d’une couleur qui tire sur le brun ou sur le noir, ou d’une nuance foncée et sans éclat ; Dont le comportement, les pensées, le caractère manifestent de la gravité, du pessimisme, une inquiétude ; Qui est empreint de tristesse, d’inquiétude, chargé de menaces ; Renforce un terme injurieux ou dépréciatif.

Cette introduction en featuring avec le Petit Larousse signifie bien à quoi nous allons avoir à faire en lançant l’écoute de Sombres. Pas de bonheur dégoulinant par ici, encore moins d’autotune ou d’auto-congratulation, le duet ne fait pas dans ces choses-là. Vérité et sincérité, voici leur credo. Et leur monde n’est pas bien lumineux…

Retrouvez « Sombres » de Jones & Stradivarius en Free Download exclusif dans le #shop

Reaphit jones Stradivarius Sombres Shop

.

VALD // Shoote un ministre

Au lancement du site, nous avions choisi de présenter « Autiste » pour l’ouverture de nos clips du Jour. Petit clin d’oeil, et retour logique de Vald dans nos colonnes avec « Shoote un ministre » , un deuxième extrait visuel de son EP tant attendu.

Initialement prévu pour le 28 octobre 2013, NQNT accuse aujourd’hui près d’un an de retard, une éternité dans l’ère du « tout, tout de suite ». L’inaction ne semble pas avoir entaché la hargne de l’aulnaysien, et c’est désormais chez Suther Kane et Mezoued record qu’il revient vociférer son insolence malsaine. Les polémiques inutiles et ridicules déclenchées par « Autiste » n’ont pas assagi Vald ni effrayé son label, et c’est tant mieux ! Provocation facile ou dictature du buzz, peu importe, c’est une petite pépite visuelle que nous livre ici Suther Kane Films.

Loin de donner dans la violence gratuite, c’est en réalité un clip complètement déluré et bon enfant que nous offre Vald : la joyeuse escapade de deux compagnons inséparables. Enchainement d’humour potache – la scène des selfies avec les armes étant tout de même très efficace - en opposition aux paroles crues du titre appelant à œuvrer pour l’utilité publique, Vald continue d’encrer l’histoire d’un sale gosse dérangé, asocial et nonchalant, entamée avec « Journal Perso » .

___

N’oubliez pas de rejoindre la page Facebook de ReapHit, ainsi que le fil Twitter.

___

A LIRE AUSSI : 

ReapHit Vald Autiste Clip du Jour