Les rêves électroniques de Hyacinthe

In En Bref by NadsatLeave a Comment

Hyacinthe a buté son destin, vendu son âme au diable, et s’est retrouvé enfermé dans un rêve électronique mis en image par Kevin El Amrani. Entre égotrip et motivation music, Hyacinthe navigue dans des hallucinations plastiques avec des ambitions simples : baiser le rap game et ta meuf, feater avec Justin Bieber et Booba.

Une prod’ de Nino Ice aux allures d’alarme détraquée, et un sentiment d’urgence. Il faut y arriver. Vite. Pour cela le rappeur mélange ses fantasmes les plus fous et ses introspections les plus pures. Mettre sa peau sur la table mais pas trop, mélanger le vrai et le faux pour mieux brouiller les pistes. Une certaine forme de pudeur.

Une ligne bien suivie dans le clip, où l’on passe de la facticité totale à la présentation de l’envers du décor, lorsque l’on peut clairement distinguer Hyacinthe rappant sur fond vert. Une facticité affirmée et démontrée, pour peut être s’approcher au plus près des sentiments ? Moins plus moins égal plus. Hyacinthe finira ainsi par pénétrer les rouages de la montre pour mieux survoler son temps. Une époque de la fausseté et du virtuel qu’il a décidé de pleinement intégrer.

Nadsat

Nadsat

Rédacteur chez ReapHit
J'aime les commentaires indignés d'auditeurs de rap, et quand les filles mettent des petits cœurs sous mes articles. Et la musique aussi.
Nadsat

Les derniers articles par Nadsat (tout voir)