Kendrick Lamar fait entrer N.W.A au ‘Rock and Roll Hall of Fame’

In En Bref by Florian ReapHitLeave a Comment

CfkVHfSWEAA_wP-

« Vous avez raison, putain ! Nous sommes Rock and Roll ! »
Ice Cube – 9 Avril 2016

Les codes musicaux n’en finissent plus d’être brouillés, les barrières du genre d’exploser. Après l’entrée le mois dernier de « Master of Puppets », le classique de Metallica à la bibliothèque du Congrès Américain, c’est au tour de N.W.A de faire son entrée au Rock and Roll Hall of Fame.

Créé il y a plus de vingt ans, l’institution basée à Cleveland dans l’Ohio lutte pour la conservation du patrimoine musical en archivant les albums et enregistrements des artistes musicaux les plus influents de l’industrie du Rock. Plus récemment ouvert au reggae, à la funk et au rap, le musée a déjà accueilli en son sein Grand Master Flash & The Furious Five, Run DMC et les Beastie Boys ou encore Public Enemy. La fournée 2016 voit donc N.W.A s’ajouter à la liste des rappeurs à faire leur entrée au panthéon du Rock, au coté de Deep Purple, Steve Miller, Chicago, Cheap Trick et Bet Berns.

Intronisé samedi soir en grande pompe par Kendrick Lamar himself, en présence de tous les membres vivants du groupe, le jeune rappeur de Compton est longuement revenu sur l’influence que N.W.A a eu sur la communauté de Los Angeles et bien sûr sur le hip-hop et sur lui-même. Dr Dre, bon joueur, assurera devant la salle bondée qu’il n’est qu’une question de temps pour que Kendrick les rejoigne dans ce haut lieu.

« Etre Gangsta est désormais gravé au Panthéon du Rock ». Un joli pied de nez à Gene Simmons (du groupe KISS) qui déclarait récemment « attendre impatiemment la mort du rap » et qui devra désormais cohabiter avec certains de ses membres fondateurs pour l’éternité.

Le discours d’intronisation de N.W.A par Kendrick Lamar est à lire ici dans son intégralité, et à visionner ci-après.

Share this Post

Florian ReapHit

Florian ReapHit

Co-Créateur, Co-Rédac Chef chez ReapHit
Tente d'animer tout ça depuis maintenant quatre ans. Master exploitation de rédacteurs. Spécialiste en rhum vieux, vinyles et mauvaise foi.
Florian ReapHit