India Shawn & James Fauntleroy – Outer Limits EP

In Shop by Florian ReapHit Comments

Date de Sortie : 06 mars 2015

Vous connaissez certainement tous, ou du moins, avez entendu parler de James Fauntleroy, son R&B expérimental et ses arrangements, mais vous avez surtout entendu ses morceaux écrits pour RihannaChris BrownBeyoncéJustin Timberlake, même sans le savoir, ou encore apprécié ses apparitions aux côtés de Jay-Z, de Common, de Drake, de Kanye West, de Nas ou de Big Sean.

Télécharger « Out Limits »

Un writer/co-writer qui travaille avec les plus renommés de cette industrie. Par contre, India Shawn l’est beaucoup moins que les pré-cités, même si elle a elle aussi travaillé avec Chris Brown, ou avec Monica (de Brandy & Monica, « The Boy is Mine » , rappelle-toi vieux con). C’est toujours avec grand plaisir que l’on découvre de jeunes chanteuses de talent, et la native de Los Angeles, désormais basée à Atlanta, fait bien partie de cette nouvelle vague de pousseuses de voix. Le co-writer des stars a bien choisi sa nouvelle protégée, et ils nous livrent ensemble un huit titres entre le R&B groovy et la pop, plein d’émotion et de dynamisme, avec bien sûr la dose de love que tu recherches en écoutant ce genre de projet.

On aurait préféré entendre encore un peu plus la voix suave de Fauntleroy, présent dans les chœurs, quelques refrains et surtout dans l’écriture, mais la place est laissée à la belle India, qui touche, motive et fais ressortir notre sensibilité ; les belles vocalises peuvent avoir ce pouvoir sur nous, pauvres humains émotifs que nous sommes. Avant de presser le bouton play du lien de streaming juste en-dessous, je vous conseille de regarder la poétique vidéo de « Floating Away » , qui donnerait presque envie d’apprendre les entrechats. Disponible à l’achat en version digitale.

.

Share this Post

Florian ReapHit

Florian ReapHit

Co-Créateur, Co-Rédac Chef chez ReapHit
Tente d'animer tout ça depuis maintenant quatre ans. Master exploitation de rédacteurs. Spécialiste en rhum vieux, vinyles et mauvaise foi.
Florian ReapHit