Hommage à Bankroll Fresh

In En Bref by NadsatLeave a Comment

tumblr_nk8m1lssl51qbo0vfo1_1280

Le 4 mars 2016 s’éteignait Bankroll Fresh, grand espoir du rap d’Atlanta, tombé sous les balles à la sortie du studio. On l’avait découvert sur les mixtapes de Gucci Mane en 2008, du temps où il se faisait encore appeler Yung Fresh. 2008, c’est aussi l’année où Zaytoven entend pour la première fois parler de lui via le titre « Yes Sir ». Fresh a ainsi fait ses gammes en featurings et sur des titres isolés jusqu’à ce qu’il ait l’opportunité de sortir un premier projet en 2012 : Street Motivation. Adoubé par Zaytoven, qui produira l’ensemble du projet, Fresh délivre alors une trap dans l’ère du temps, efficace, et avec ses quelques coups de génie, mais dont l’identité n’était pas encore tout à fait définie. C’est sur ce projet là qu’il délivrera son premier gros hit « 36 », qui représente finalement assez peu le reste de sa discographie.

Peu de nouvelles de lui jusqu’en 2014 où il nous revient totalement transformé après son passage dans la salle du temps, et nous présente la mixtape Life of a hot boy. Bankroll puise alors son inspiration dans plusieurs sonorités, zieutant du côté de la trap originelle des pontes du genre que sont Jeezy, T.I et Gucci Mane, et piochant aussi quelques peu du côté de la Nouvelle Orléans, majoritairement via Cash Money Records. Son style se développe peu à peu via un débit particulier : son delivery est chargé et ne laisse pas toujours place à la respiration, mais peut aussi soudainement se rompre pour laisser place à un flow beaucoup plus découpé. Bankroll est un homme de rupture et utilise également, malgré son côté hors du temps, une arme majeure du trappeur d’aujourd’hui, celle du refrain chanté, qui participe aussi aux nombreuses cassures que comprennent ses titres. Sa voix rocailleuse et voilée, pleine de charisme et de vécu, donne ainsi naissance à des refrains rugueux aux mélodies frissonnantes. Les projets vont alors s’enchaîner pour lui puisqu’il va donner naissance à un second volet de Life of a hot boy, ainsi qu’à son dernier projet en date : Street Worldwide.

Zaytoven a donc tout d’abord eu une grosse importance dans sa carrière puisque c’est l’un des premiers qui a permis de le mettre sur le devant de la scène. Mais c’est finalement auprès de D Rich que Bankroll va s’accomplir et développer son identité, avant qu’il revienne en héros avec Zay, parvenant finalement à l’orienter dans sa direction. La boucle était bouclée, et Bankroll avait fini par pleinement s’implanter sur la carte d’Atlanta. Zaytoven et Fresh étaient d’ailleurs en train de travailler à de nouveaux projets au moment où ce dernier a été assassiné. La consécration n’était pas loin. Bankroll a été fauché en plein vol. Afin de lui rendre hommage, nous avons décidé de concocter un petit mix récapitulatif de sa carrière, retraçant sa musique de ses débuts à aujourd’hui, en essayant d’être le plus représentatif possible sur les différentes manières qu’il avait d’aborder la musique.

Share this Post

Nadsat

Nadsat

Rédacteur chez ReapHit
J'aime les commentaires indignés d'auditeurs de rap, et quand les filles mettent des petits cœurs sous mes articles. Et la musique aussi.
Nadsat

Les derniers articles par Nadsat (tout voir)